L’enfant et les adultes

… Qu’as-tu fais, toi que voilà, de ta jeunesse ?

Paul Verlaine, Sagesse.

Il est une évidence : un enfant est toujours éduqué par autrui, et non par lui-même. Il est non moins évident que les éducateurs ne sont pas l’enfant. Par conséquent, l’éducation, aussi bonne soit-elle, ne correspond jamais à ce qu’est l’enfant.

L’éducation est donnée par des adultes. Neuf fois sur dix, ceux-ci ont perdu le contact avec l’Essentiel, qui est la marque de l’enfance. Les adultes sont fortement « différenciés », professionnellement, socialement, moralement, ils sont ce qu’on appelle des « individualités », face à un enfant qui est indifférencié, et dont la sensation essentielle est de « faire partie de« . Car l’enfant est branché sur l’universel. Il se relie à toutes choses comme il respire.

Tout être humain a un bel avenir derrière lui. L’éducation consiste à supprimer l’indifférenciation de l’enfant, pour le pousser à se différencier de plus en plus.

Pierre Daco de l’interprétation des rêves.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.