MC : Demande d’information sur le ColloidGen

Je viens de recevoir un courrier d’un lecteur concernant le ColloidGen. Je le rapporte ci-dessous :

Je cite,

Bonsoir Monsieur,

Pourriez-vous me donner une photo de votre générateur autre que celle qui se trouve sur votre site, me montrant exactement la position des électrodes et leur écartement. Je vous demande cela parce que d’après la photo sur le site, je ne vois pas comment celui-ci se place. Est-il simplement posé sur un récipient en verre type bocal ? Si oui, quel est le diamètre du couvercle ? Ou encore, puis-je l’adapter sur un récipient type : Fiole laboratoire Erlenmeyer avec bouchon caoutchouc percé deux trous, contenance 500 ml ou 1 L ? D’où le besoin de connaitre l’écartement des deux électrodes. D’autre part, vos électrodes ont une longueur de 12 cm, est-il possible de les remplacer par des électrodes plus longues adaptées à la hauteur du bocal ou de la fiole sans que cela nuise au bon fonctionnement de votre générateur ? La fiole de 1 L (Fiole Erlenmeyer) fait 50 mm d’ouverture et 220 mm de haut et celle ce 500 ml fait 50 mm d’ouverture et 175 mm de haut.

En vous remerciant par avance, recevez mes cordiales salutations.

Patrick

Fin de citation

Bonsoir,

Je vous présente une photo du dessous du générateur avec les deux trous pour accueillir les électrodes. Attention, la photo provient de mon ColloidGen et celui-ci a été peint en vert, ce sont des tests de coloris que j’ai essayé. A part la couleur, l’écartement des trous est présenté à l’aide d’une règle graduée.

Ecartement des trousComme vous le constaterez, l’écartement est de 2 cm. Les électrodes en argent ou en tout autre métal seront insérées et le fond du ColloidGen sera posé sur un bocal sans couvercle ou avec couvercle. Le reste dépend de votre installation.

Je rappelle que le ColloidGen a été conçu pour permettre à l’utilisateur de disposer de possibilités illimitées. Selon la longueur de vos électrodes, selon votre contenant, sa forme, selon la pureté de l’eau distillée, selon la rapidité ou la lenteur de préparation que vous souhaitez, vous pouvez configurer le ColloidGen. Il y a un microprocesseur programmable , à l’aide de touches, embarqué qui permet à l’utilisateur de configurer les différentes périodicités du ColloidGen et ainsi adapter une configuration souhaitable à la situation.

Les exemples que je donne sur la page Indications ne sont que des exemples bien spécifiques, il s’agit d’un contenant d’un litre et d’électrodes de 12 cm de long et rondes de section et enfin d’une eau ultra pure. Si vous avez un plus gros contenant ou une eau moins pure ou des électrodes plus longues ou plus courtes, il faudra configurer les quatre périodicités du ColloidGen pour satisfaire vos souhaits en terme de temps, de concentration et la configuration optimale que vous aurez obtenu ne correspondra peut-être pas à celle que j’aurais obtenu avec un contenant plus petit, des électrodes de section carré ou des lames en argent et une eau distillée achetée en pharmacie.

Au début, chaque personne en fonction de son environnement de travail, contenant, électrodes, eau, ppm souhaité etc. devra essayer les différents paramètres afin d’obtenir une configuration optimale et si l’environnement change, alors les résultats changeront.

Bien à vous,

PS : N’hésitez pas à consulter le forum d’utilisation.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans ColloidGen I, ColloidGen II, Métaux Colloïdaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.