EM : La vente de Circuits Lakhovsky

Vous êtes nombreux à me demander où j’en suis par rapport aux circuits Lakhovsky et si je vends. Je viens de mettre à jour la page consacrée à ces circuits. J’espère que mes lecteurs depuis quelques années commencent à me connaître, fort heureusement, ce site est plus une curiosité intellectuelle et spirituelle pour moi qu’un site de commerce en ligne, et par conséquent si les résultats escomptés sur une technique me donnent satisfaction alors vous verrez la technique en vente et pas à une échelle grand public, car je veux garder du temps pour faire mes recherches aussi simplistes qu’elles peuvent paraître aux yeux de certains. Quand j’étais étudiant, c’est comme cela que j’envisageais la recherche et lorsque je suis devenu chercheur dans un laboratoire, très vite j’ai compris le business que c’était et aussitôt je m’en suis enfui. La recherche ne doit pas et n’est pas un laboratoire où votre mentor vous dit quoi faire et ne souhaite qu’une chose, produire des articles de presse pour attirer les investisseurs afin de redorer le prestige de son laboratoire. Cela peut fonctionner un temps, mais tôt ou tard, c’est voué à l’échec.

La recherche, je la conçois du moins à mon niveau et à mon goût à une quête qui n’est pas soumise à une performance, à un résultat immédiat, au temps et à l’espace, à un esprit étriqué, voire même obtus. Je ne dis pas que je n’ai pas l’esprit étriqué ni obtus par ailleurs. La recherche est celle que des hommes comme Marcel Violet, Georges Lakhovsky, Dr Delbet, Dr Hamer et plein d’autres noms qui ne me viennent pas à l’esprit ou que je ne connais pas encore qui ont menée. Ces hommes n’étaient pas cantonnés à un laboratoire, à un mentor, quoique, et peut-être ont su et pu accomplir certaines avancées en Sciences qu’ils n’auraient pas pu s’ils étaient restés dans un cadre académique et scolaire. Je ne dis pas par ailleurs que le cadre académique est mauvais, mais il faut savoir le quitter un jour, c’est comme un gamin qui a besoin de quitter papa maman …

Rester dans un cadre académique à la longue nous empêche de se poser d’autres questions sur le monde et sur la vie et par ricochet nous empêche de s’ouvrir l’esprit, c’est ainsi que certains physiciens fin XIXème ont raté le train de l’électromagnétisme et encore aujourd’hui plein de physiciens ratent d’autres trains, voire des TGVs. Je ne me considère pas physicien pour autant, ni scientifique, du moins avec la définition que donnent justement les académiciens. Vu de leurs fenêtres, je n’en suis pas un et j’en suis fort aise.

Bref, si vous êtes intéressés par les circuits Lakhovsky, je vous invite à consulter la page sur les Circuits que je viens de mettre à jour, lisez mes recherches qui aux yeux des académiciens* pourraient paraître de la foutaise et dont les résultats ne seront surtout pas repris, puisque pour la Science académique, ceux-là n’existent pas ! Pour vous en convaincre, lisez le livre la Cabale de Georges Lakhovsky !

*Je n’ai rien contre l’Université ni l’Ecole, ce que je reproche c’est cette fermeture d’esprit dont l’être humain fait preuve, dont ma personne aussi par moment, d’autant plus que de plus en plus c’est le « fric » qui tire les ficelles. Lorsque c’est le fric qui tire les ficelles, alors la recherche n’a plus d’âme.

=> EM : La vente de Circuits Lakhovsky (II)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Circuits oscillants, Electromagnétisme, ondes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.