MC : Question sur l'électrolyse de cuivre et/ou zinc

Je viens de recevoir un courrier d’un abonné sur l’électrolyse de cuivre dont je cite le contenu ci-dessous :

Je cite,

Bonjour,

J’ai  essayé de produire du zinc avec les paramètres correspondants du ColloidGen mais le problème est le même voir pire : la solution devient jaune et des fils de particules noires se forment rapidement entre les électrodes faussant la réelle concentration d’ions en ppm. Je secoue donc le mélange de temps en temps pour éviter que l’appareil s’arrête croyant avoir atteint de le seuil de concentration demandé. La concentration redescend toujours  à 0,50 ppm et n’arriver pas au delà. J’ai changé la période à 10 mn mais rien n’y fait. Est-ce que la solution est-elle tout de même efficace ou trop faible en concentration pour l’être? J’ai lu votre article sur le cuivre.

Avez-vous eu le même problème? Que dois-je faire? Je commence à désespérer, je n’arrive pas à préparer de solution correcte, je pensais que c’était tout de même plus simple.

merci

Fin de citation

Bonsoir,

Tout d’abord, avez-vous pris le temps de lire la série d’articles que j’ai écrite sur l’électrolyse de cuivre avec le ColloidGen sur le site. Secundo, avez-vous paramétré le ColloidGen pour le cuivre ? Si oui, vous n’avez qu’à choisir comme période de changement des polarités 30 minutes. Enfin, j’ai le même problème que vous et j’en parle dans les articles, la couleur jaune n’est pas la même que celle remarquée avec l’argent, dans le cas de l’argent la couleur jaune est signe de grosseur de particules d’atomes d’argent, dans le cas du cuivre c’est le résultat d’un oxyde de cuivre. Le nombre de ppms dans le cas du cuivre n’augmentera guère plus, car il ne se forme pas d’ions de cuivre, mais de molécules d’oxyde de cuivre, lisez les articles si ce n’est pas encore fait. Chaque métal réagit différemment et les métaux comme le zinc, le cuivre, le nickel, le fer etc. ne donnent que des oxydes et peu d’ions.

Dans le cas du zinc, pareil, j’ai écrit une série d’articles sur l’électrolyse de zinc et y ai rapporté mes expériences. Dans le cas du zinc, un oxyde de zinc se forme et il est blanc.

Enfin, est-ce que c’est efficace ou nocif, tout ce que je sais je l’ai rapporté sur le site, sur la toxicité du cuivre et sur la toxicité de zinc. Les mêmes questions que vous vous posez, je me les ai posées et tenté de répondre. En définitive, avec la méthode basse tension et même haute tension, vous n’aurez pas beaucoup d’ions de cuivre, ni de zinc, ni de fer, c’est de la chimie pure et pour en avoir, il faudra introduire d’autres composés, voir les diagrammes pH par exemple. C’est pour cela que le nombre de ppms ne veut absolument rien dire, car même si la concentration en ppm est faible, vous avez quand-même du cuivre ou du zinc dans la solution, mais ils sont sous forme d’oxyde.

Cordialement,

=> MC : Question sur l’électrolyse de cuivre et/ou zinc (II)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans cuivre, Métaux Colloïdaux, Zinc. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.