EM : L’importance de l’eau (III)

Accès protégé, nécessite un abonnement. Voir page Abonnement

Je ne sais pas encore mais je sens qu’il y a un domaine fantastique à explorer et celui-ci concerne l’eau. J’ai lu peu et j’ai encore beaucoup à découvrir sur l’eau. Les quelques expériences que j’ai eues au contact de l’eau m’incite à m’intéresser à la nature de l’eau et c’est ce que j’ai entamé et compte poursuivre avec le livre déjà mentionné.

Alors quelles sont ces expériences. Étant petit, je jalousais mon frère car mes parents lui a offert des cours de natation et pas à moi. Quand je voyais mon frère nager à la mer, il nageait comme un véritable poisson, son papillon quand il le nageait, était beau à voir. Une fois, il s’était tellement éloigné des rivages de la mer que j’avais peur qu’il ne revienne pas et il en est revenu.

Mon rêve a toujours été d’apprendre à nager, mais nager pour le plaisir et non pour compter les secondes et faire des longueurs, nager comme un poisson et donc avec ce rêve tout au fonds de moi, je suis tombé sur une série de vidéos où l’on apprend les gens à aimer l’eau d’une part, à s’y plonger et se détendre, quand j’ai vu la vidéo, je savais que c’était de cette façon que je voulais aborder la natation. Avant, quand je nageais, je me battais avec l’eau et une fois sorti, j’étais crevé et éreinté. Maintenant, quand je sors de l’eau, j’ai une de ces pêches et je suis littéralement détendu. Je nage entre midi et deux et l’après midi au travail, c’est comme si, j’entame une nouvelle journée.

Par ailleurs, la natation est une de mes rêves que j’ai réalisée dans ma vie, sans exagérer, je nage 400 mètres papillon (entre autres nages) pendant une séance d’une heure et j’en sors sans être crevé. Je trouve cette nage (pour moi) la plus belle, la plus complète, elle me rappelle le monde aquatique. Bien nagé, vous aurez une sensation d’un être aquatique tel un dauphin. Une maître nageuse, qui me connaît, m’avait dit un jour que je ressemblais à un mollusque quand j’ondule dans l’eau, l’ondulation est la cinquième nage (sans palme), il s’agit de garder ses bras le long de son corps et avancer dans l’eau avec le bassin, comme font les phoques. Pour rappel, il y a cinq ans, je ne savais pas nager, du moins, je pensais savoir.

Après cette longue introduction, j’ai remarqué à plusieurs reprises que l’eau a un pouvoir de guérison remarquable, ou plutôt anti-douleur. Aussi bien pour mes douleurs dans le doigt que j’avais cogné contre une chaise en bois, que mes douleurs de mâchoire au niveau de l’articulation, j’ai remarqué que dans l’eau, la douleur diminuait jusqu’à parfois disparaître. Mieux encore, en parlant avec ma femme de ces expériences, elle me dit qu’un de ces collègues nageurs lui a rappelé un jour, alors qu’elle avait loupé sa séance à cause d’un rhume, que le meilleur moyen de le guérir était de nager.

Le caractère analgésique de l’eau doit être approfondi, selon ma femme, ses maux de tête sont diminués dans l’eau et une fois sortie de l’eau ils apparaissent de nouveau. Je me demande si le problème avec la natation ou tout simplement l’eau ne provient pas d’une phobie de l’eau pour la plupart d’entre nous, car si on a peur de l’eau, on sera crispé et donc pas en mesure de bénéficier de tout le potentiel bienfaiteur de l’eau. Crispé ou pas, il semble que les molécules d’eau agissent sur un objet immergé de telle manière que l’influence extérieure soit réduite. Cette influence extérieure, s’agit-il des ondes ? S’agit-il de la pesanteur ? S’agit-il tout simplement des molécules d’eau ? Autant de questions auxquelles, le lecteur averti dans le domaine, aura peut-être des éléments de réponse, pour les quelles, moi, je reste ignorant, mais j’espère combler cette ignorance avec mes lectures.

Par ailleurs, j’ai remarqué dans mes expériences, que le pôle nord magnétique a le même effet que l’eau, avec l’avantage qu’il est plus facile de porter un aimant derrière son lobe d’oreille que rester en permanence dans l’eau. Porter un aimant doit forcément induire un champ magnétique qui vient modifier le champ électromagnétique local, tout comme porter un circuit oscillant Lakhovsky qui fait écran, par conséquent, il se pourrait que l’eau fasse de même, c’est-à-dire, réduire le rayonnement extérieur ?! A explorer …

Accès protégé, nécessite un abonnement. Voir page Abonnement

=> L’importance de l’eau (IV)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Electromagnétisme. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.