AC : Une nouvelle version du micro-code du "ColloidGen I" disponible

Je vous annonce qu’une nouvelle version du micro-code du ColloidGen I est disponible. Toute personne qui souhaite obtenir une mise à jour avec les nouvelles fonctionnalités que je vais décrire ci-dessous est priée de retourner le « ColloidGen I » et la mise à jour sera apportée et l’appareil retourné. Vous le retournez à vos frais et l’appareil vous sera retourné avec la mise à jour.

Tout nouvel acquéreur aura la nouvelle version. Cette version est la 1.02 qui s’affiche dans l’écran ci-dessous. La précédente étant la 1.01.

En cours 1.02

1/ La première de ces évolutions est l’affichage des ppms (voir l’application fournie ci-contre  Le convertisseur Volt/PPM du ColloidGen). Je rappelle que le ColloidGen n’est pas un appareil de mesure et n’a pas la vocation de le devenir pour le moment. Par conséquent, un testeur de ppm serait un plus, mais cependant, l’indicateur ppm permet à l’utilisateur de fixer un seuil de concentration en ppm et obtenir une solution à cette concentration. Je rappelle qu’entre deux appareils de mesure vendus dans le commerce, une différence significative peut-être constatée, d’autant plus qu’il existe au minimum trois normes possibles pour la mesure. Même dans le cas d’une même norme, deux appareils montrent des mesures différentes, sans parler qu’au bout d’un certain temps d’utilisation, il faut étalonner à nouveau le testeur.

Ci-dessous, l’écran de réglage du seuil en tension et en ppm ;

Cible

L’écran en cours d’électrolyse montrant les volts et les ppms, ainsi que la périodicité et les bornes plus et moins ;

En cours d'électrolyse

l’écran de fin de traitement qui donne la mesure en volt et en ppm, ainsi que la durée ;

Fin de traitement

Bien entendu, les captures d’écran ci-dessus ne sont pas utilisées qu’à titre de présentation de la fonctionnalité en question. Il ne faut pas chercher à analyser les données affichées, celles-ci ne représentent pas une situation réelle. Exemple, ci-dessus, le traitement a duré 3 secondes.

2/ Amélioration de l’afficheur pour indiquer par un « plus », la borne positive ou l’anode et par un « moins », la borne négative ou la cathode. Voir l’écran ci-dessus de l’électrolyse en cours. C’est un plus pour la fonctionnalité suivante.

3/ L’introduction d’un nouveau choix appelé [Xx] dans l’option des métaux, voir ci-dessous :

Choix [Xx]

Lorsque l’utilisateur choisit le métal [Xx] (Xx n’est le symbole d’aucun élément chimique ou du moins de métal), alors le ColloidGen maintient jusqu’à la fin du traitement la position initiale de l’anode et de la cathode. En somme, aucune périodicité est appliquée, voir écran ci-dessous :

[Xx] en cours

Ci-dessus, la périodicité « p » a pour valeur « n/a » (pour non applicable), l’anode se situe du côté « + » et la cathode du côté « -« . Par ailleurs et pour information, le ColloidGen intervertit l’anode et la cathode entre chaque nouvelle électrolyse, ainsi, dans l’exemple ci-dessus, si on éteint le ColloidGen ou si on arrête le traitement pour relancer une électrolyse, la position des bornes changera.

Cette fonctionnalité permet au ColloidGen d’étendre son utilisation, je compte en parler en détail dans mes expériences que je vais rapporter sur le site.

Voilà donc, toutes ces nouvelles possibilités ne nécessitent qu’une mise à jour du micro-code du microprocesseur embarqué dans le ColloidGen, il n’y a aucune intervention technique lourde pour ces évolutions. Très prochainement, je mettrai à jour la documentation associée à l’utilisation du ColloidGen.

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, ColloidGen I. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.