AC : Question sur les solutions d'argent ionique/colloïdal

Je viens de recevoir un courrier de la part d’un lecteur au sujet de

Je cite,

Bonjour,

Encore merci pour votre travail d’investigation on ne peut plus intéressant.

Je suis en train d’analyser les informations ici et là, et je me suis retrouvé ce matin face à une énorme contradiction. Comme vous avez acquis assez d’expérience en AC, je pense que vous êtes la meilleure personne à qui m’adresser.

Donc, voilà, j’ai découvert avec stupéfaction ce matin, une solution qui, une fois diluée dans l’argent « colloidal » le transformerait en argent « ionique ». C’est la méthode qu’utilise ceux qui vendent la « rolls royce » des générateurs d’AC aux USA, à savoir Silverlungs.

Voici le produit en question vendu avec tous les « kits » : http://shop.silverlungs.com/ProductDetails.asp?ProductCode=AGENT

Et voici des explications et une démonstration de ce produit : http://www.youtube.com/watch?v=LufmchbPpNg

Ce qui m’interpèle, c’est le fait que la solution devient jaune, et garantirait soit disant une meilleure efficacité en voie orale, ce qui contredit un peu tout ce qu’on peut lire partout sur la « pureté » transparente d’une solution d’AC.

En poussant un petit peu mes recherches, je tombe sur cet article :

« “La couleur jaune” Il y a une controverse dans la littérature publique en ce qui concerne l’apparence de la couleur “jaune”. Nombre de gens bien intentionnés m’ont dit que “jaune, ce n’est pas bien”, “l’argent, ce n’est pas jaune”, “le jaune, c’est une contamination de sulfure”, “le jaune c’est une contamination de fer” ou beaucoup d’autres choses. J’ai finalement découvert ce que je crois être la réponse à cette question dans un livre intitulé Chimie Colloïdale Pratique, publié à Londres en 1926. Dans le chapitre sur les “couleurs des Métaux Colloïdaux”, dans la partie traitant du “Polychromisme des solutions d’argent” page 69, j’ai trouvé cette déclaration: Le changement continu du jaune au bleu correspond à un changement dans l’absorption maximum d’ondes plus courtes à des ondes plus longues avec un degré de dispersion qui diminue. Ceci est un phénomène général dans la chimie colloïdale qui illustre la relation entre couleur et degré de dispersion”.

Décrites dans cette partie du livre sont les couleurs qui apparaissent dans une large variété de solution métalliques colloïdales. Il est intéressant de noter qu’elles passent TOUTES par une phase jaune. Pour le véritable argent “électro-colloïdal”, la gamme de taille des particules qui peuvent paraître jaunes est de 0,01 a 0,001 microns (10 à 100 angströms) car ceci est la taille des particules d’argent qui sont le plus capable d’absorber la lumière indigo, laissant ainsi sa couleur inverse, le jaune, observable. L’apparence finale jaune transparent se voit seulement après que les particules se soient bien dispersées. »

Que penser de tout cela ? Qui dit vrai ? Avez-vous déjà essayé cet agent réducteur à base de liquide carbohydraté ?

Merci de votre éventuel retour,

Bien sincèrement,

Fin de citation

Bonjour et merci de m’écrire, cela fera bientôt 4 ans que je m’intéresse aux colloïdes et tout particulièrement à l’argent colloïdal. J’ai écrit suffisamment sur les questions que vous vous posez. A ce jour, je ne connais pas plus que ce que j’ai écrit. Je n’ai pas essayé l’agent réducteur et n’essaierai jamais pour les multiples raisons dont j’ai déjà fait part sur le site.

Accès protégé, nécessite un abonnement. Voir page Abonnement

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Questions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.