EM : Un exemple de résonance

Ce dont je vais parler peut paraître élémentaire pour la plupart d’entre vous, mais aussi élémentaire que cela paraisse, il est toujours utile de revoir les bases. Il y a une multitude de manifestations de la résonance dans la vie de tous les jours, bien entendu il faudra définir la résonance, mais un exemple peut donner une bonne idée.

Dans le domaine acoustique, de nos jours, le diapason est l’accordeur pour les instruments, il a une fréquence de référence de 440 Hz, cette fréquence est appelée la note « la ». Ce qui suit a été démontré au cours d’un cours à l’université MIT aux USA sur l’électromagnétisme. C’est une expérience que chacun peut réaliser chez soi pour comprendre le phénomène de la résonance. Il suffit d’avoir deux diapasons, chacun monté sur un socle en bois.

Il suffit de disposer les diapasons côte à côte éloignés de quelques centimètres, puis au moyen d’un petit marteau métallique faire vibrer un diapason. Attendre quelques secondes, l’autre diapason commence à vibrer tout seul sans une sollicitation mécanique quelconque. L’expérience suivante consiste à disposer toujours de deux diapasons et sur une patte d’un des diapasons, loger une bague en métal quelconque, que l’on serre à l’aide d’un système à vis. Frapper avec un marteau, le diapason qui n’a pas de bague, l’autre diapason avec bague ne vibrera plus.

Dans la première expérience, les diapasons se retrouvent en résonance, alors que dans la seconde expérience, ils ne « vibrent » plus sur la même longueur d’onde. Voilà donc le phénomène de résonance expliqué par un exemple simple que chacun peut expérimenter chez soi sur les ondes.

Maintenant, nous pouvons extrapoler cet exemple, et c’est peut-être là que les cerveaux gauches s’offusqueront car c’est impossible à démontrer, je le dis parce que nous avons tous ou quasiment tous (99,99999999% de la population) été formatés par les mêmes écoles de pensées. Si vous prenez deux pianos accordés de la même sorte, ce qui n’est pas une mince affaire, car cela suppose qu’ils soient quasiment identiques, en effet, le diapason reste mécaniquement très simple à fabriquer, quoique. Supposons un instant que vous ayez deux pianos dans une même salle, fabriqués et accordés de façon identique, alors il suffit de jouer sur la corde « la » d’un piano, l’autre piano, si la propagation du son s’effectue correctement dans la salle, se mettra à vibrer un « la ». Le deuxième piano rentre en résonance par rapport au premier.

Nous pouvons pousser plus loin, le coup de foudre entre deux personnes et non une personne vis à vis d’une autre, est également un phénomène de résonance d’onde « biologique », je mets biologique entre guillemets car je ne sais pas comment définir la chose. Entendez bien, le coup de foudre entre deux personnes, je n’ai jamais rencontré personnellement un couple dont tous les deux simultanément ont eu un coup de foudre au même moment, j’ai déjà rencontré des couples dont un des deux avait eu un coup de foudre pour l’autre, mais les deux en même temps, je n’en ai pas rencontré, je ne dis pas que cela n’existe pas, je dis simplement que si cela existe, c’est un cas de résonance.

Si nous poussons encore plus loin et vous allez me dire que là, on rentre dans le domaine du délire, et bien avec mes lectures, je ne serai pas surpris qu’au niveau cellulaire, nos cellules ne rentrent en résonance les unes avec les autres. Ce phénomène n’est pas limité par la matière, ni même par l’espace, c’est un phénomène intrinsèque à la vie. C’est la vie !

=> EM : Un exemple de résonance (II)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Electromagnétisme, résonance. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.