AC : Témoignage sur une angine soignée avec l’argent colloïdal (HVAC)

Avant de commencer à vous raconter le cas d’angine que j’ai soigné avec l’argent colloïdal la semaine dernière, je dois préciser qu’avant de connaître les colloïdes, les médecins me voyaient rarement, dès que je tombais malade, je me soignais avec des méthodes aussi simples que me reposer, ne pas manger, prendre des grogues, manger des fruits frais etc.

De toute ma vie professionnelle, j’ai du m’arrêter une fois pour cause de maladie et ce parce que le médecin que j’ai vu sous la pression de ma femme m’a conseillé de m’arrêter. Dans notre famille, l’idée de s’arrêter n’a jamais vraiment été inculqué. Je ne dis pas que c’est bien ou c’est pas bien, c’est juste un constat. Etant petit, j’ai déjà rapporté que ma mère (dès que nous étions malades) nous demandait de se couvrir et se mettre au lit et se reposer. Récemment en discussion avec une connaissance africaine, cette personne me racontait qu’en Afrique, on ne se soigne avec des médocs, et que l’homme africain croit que le corps a des ressources inconnues pour se guérir. Je pense que la vérité comme toute chose doit se trouver au centre, autrement dit, il est indispensable de se soigner quand on tombe malade, mais la méthode pour chaque personne diffère, c’est peut-être sur la question de la méthode que tout un chacun (selon son expérience personnelle) apporte ses arguments et doit avoir raison. Toujours est-il qu’en ce qui me concerne, le rhum des foins m’a obligeait à rechercher des thérapies alternatives car je me rendais compte que le corps tout seul, même avec les grogues, ne s’en sortait pas, je crois vraiment qu’il était à bout de ses forces et devait être fortement agressé. Et puis enfin, il y a aussi maladie et maladie.

Bref, de retour vers l’angine qui m’a frappé la semaine dernière, comme d’habitude après la piscine, le soir je dors et le lendemain matin, je me lève avec une point dans la gorge, celle-ci perdure en s’intensifiant sur trois jours et pendant ces jours ci, je prend, de l’argent colloïdal (obtenu avec la méthode HVAC) et du chlorure de magnésium, un peu de platine et du cuivre et zinc, mais principalement de l’argent et du chlorure de magnésium. Au bout de trois jours le quatrième jour, je me sens sorti d’affaire et enfin le cinquième jour, plus rien.

Première constatation, l’argent colloïdal (HVAC) est aussi efficace que l’argent ionique/colloïdal, plus efficace ? Je ne me rends pas compte, par contre, une chose que je trouve efficace pour moi et pour les autres membres de la famille, c’est l’inhalateur atomiseur qui nous permet de dégager tout le conduit ORL et les bronches (si nécessaire), je le trouve fantastique et très efficace. Pendant les trois jours, j’en ai fait au moins une fois par jour.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Témoignages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.