AC : Un abonné me fait part de quelques tests sur un générateur à haute tension

Je viens de recevoir un courrier d’un abonné qui me parle de quelques tests menés avec un générateur haute tension, ci-dessous son courrier.

Je cite,

J’ai rencontré ce matin de 8h00 à 10h30 le patron d’une boite qui fabrique les enseignes lumineuses. Ce monsieur avait à sa disposition un générateur électrique à tension et intensité réglable. Le générateur est un 24 KV et 120 mA.

On a fait un 1er  essai en utilisant de l’EPPI. A la mise sous tension le voltage était réglé au maximum et l’intensité à 50mA. Les 24KV se sont vites effondrés à 1KV en quelques secondes. L’eau chauffait beaucoup car on voyait bien la vapeur s’échapper du bocal. Autour des électrodes il y avait un mouvement d’eau important dû certainement à l’eau chaude en circulation. En 20 minutes on a atteint péniblement les 4PPM. L’eau était légèrement dorée mais on avait déjà un effet Tyndall intense avec des particules moins grosses qu’avec mon générateur LDVC. En effet avec mon générateur LDVC je voyais bien les particules dont beaucoup étaient visibles comme des paillettes donc grosses certainement.

On a fait un 2ème essai avec un transfo de 6000volts 50mA. Pour éviter de le griller le patron a mis en série un néon haute tension pour stabiliser le circuit. On a eu 2 PMM  avec un faible effet Tyndall.

On a fait un 3ème  essai. A la mise sous tension le voltage était réglé à 24Kv et l’intensité à 80mA. Les 24KV se sont vites effondrés comme lors du 1er essai. Mêmes remarques que lors du 1 er essai sauf que l’effet Tyndall me semblait plus intense. L’eau est restée transparente. En moins de 20 minutes on a atteint les 6PPM.

Le patron va tenter de faire analyser nos 2 essais au microscope électronique pour connaitre la taille des particules.

Bien à vous

Fin de citation

Merci pour ce compte rendu intéressant, je n’ai toujours pas eu le temps de faire mes relevés, mais je rapporte ci-dessous les spécifications (du générateur de chez Marc Peterson) qui sont indiquées sur l’étiquette.

Le générateur délivre comme tension de sortie 15000 volts et 30 mA. J’ai bien dit 30 mA cette fois ci. Il serait intéressant de relever l’évolution de la tension et de l’ampérage au cours de l’électrolyse et notamment dans les cinq premières minutes, dans le cas de l’argent, sachant que comme déjà mentionné, l’arc est maintenu avec l’argent très peu de temps contrairement aux autres métaux.

A suivre …


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Fabrication. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.