AC : Témoignage sur le zona (II)

J’avais lu dans le livre de Frank Goldman des témoignages sur le zona et comment l’argent colloïdal avait permis de soigner le zona. Je reporte un exemple ci-dessous :

Je cite,

Je voulais dire comment j’ai traité le zona de ma mère. Tout le trajet nerveux de la jambe gauche, depuis la hanche, était touché. J’ai recouvert les plaies avec des pansements imbibés d’argent colloïdal que j’ai préparés moi même. Puis, j’ai mis une feuille de plastique par dessus le bandage humide et j’ai laissé sécher. J’ai répété cela chaque jour pendant une semaine. En une semaine ses lésions ont séché et la douleur a disparu. Je suis une infirmière diplômée des hôpitaux et quand j’ai raconté cette histoire aux docteurs qui y exercent, je n’ai guère suscité d’intérêt, essentiellement des sourires condescendants.

Fin de citation

Partant de là, je pensais utiliser l’argent ionique/colloïdal pour soigner le zona de notre proche. Or bien que cette personne réclame son pansement à l’argent (chaque soir avant d’aller au lit) du fait que cela apaise la douleur. Cela fait plus de quelques semaines que le zona n’a pas disparu. Le bienfait est manifeste, mais le miracle ne s’est pas produit. Alors de deux choses l’une, soit les pansements ne sont pas bien faits, d’une part à cause de l’endroit précis (au-dessus d’une oreille) où se situe le zona et d’autre part peut-être parce qu’un plastique n’est pas utilisé pour maintenir une certaine humidité et éviter que le pansement sèche trop rapidement. Soit alors la qualité de l’argent ionique ou même colloïdal n’est pas bonne, ce que je doute fort, et enfin une autre possibilité serait qu’en une semaine, le zona ne peut disparaître comme ce fut le cas dans le témoignage ci-dessus.

Toujours est-il que maintenir une humidité à l’argent est une piste à explorer et surtout augmenter les fréquences des pansements jusqu’à au moins trois par jour devront peut-être de mieux appréhender l’efficacité ou non de l’argent. De plus, je dois dire que la cacophonie est de mise dans le milieu médical, puisque certains disent qu’il ne faut de chimio alors qu’il y a le zona, d’autres disent le contraire et le patient, au milieu doit donner son aval aux traitements.

Hier fut le premier jour d’une séance de chimio, car la crainte des médecins est que les cellules cancéreuses se répandent dans tout le corps. Notre proche continue à boire de l’argent ionique ou/et colloïdal chaque jour ainsi que du platine, et il n’y a pas de signe d’effets secondaires apparents suite à la prise du platine, bon ou mauvais. Il a également vu un magnétiseur pour son zona, mais il a du mal à croire à tout ce charlatanisme comme il dit, chose surprenante, ce sont les ambulanciers qui le mènent à l’hôpital pour ces examens qui lui ont conseillé d’aller le voir, un qui est très demandé dans la région. Rappelons nous que c’est la région Centre qui regorge de magnétiseur et de rebouteux.

Pour revenir au zona et les causes de sa manifestation.

Je cite (tiré toujours du livre de Frank Goldman),

C’est une affection causée par un virus du groupe des herpès, caractérisée par une éruption de vésicules disposée sur le trajet de certains nerfs. C’est une réactivation du virus de la varicelle (varicella-zoster). Le zona est extrêmement douloureux du fait que le virus endommage les nerfs. Si le zona apparaît sur le visage, cela peut entraîner des complications au niveau de l’oreille et de l’œil. Si l’œil est atteint, la cornée peut s’infecter, ce qui peut entraîner une cécité temporaire ou permanente. Le zona affecte en particulier les gens dont le système immunitaire est affaibli à cause d’une infection par le virus HIV (sida), d’une chimiothérapie, de radiations ionisantes, d’une transplantation ou du stress.

Fin de citation

Ci-dessus en gras, tout y est concernant notre proche et il souffre énormément, récemment les médecins lui ont donné des calmants beaucoup plus forts et un traitement supposé soulager le zona qu’il prend depuis une petite semaine sans pour autant que des signes d’améliorations soient visibles, d’autant plus que les séances de chimio ne vont pas arranger les choses. Pour ceux ou celles qui comptent sur l’argent colloïdal pour soigner leur zona, il faudrait vous armer de beaucoup de courage, de patiente de litres d’argent ionique ou/et colloïdal et de volonté et de proches, j’ajouterai également d’esprit positif, mais ce dernier est très difficile quand une maladie vient à nous frapper de façon à nous briser le mental.

=> AC : Témoignage sur le zona (III)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Maladies, Témoignages, Traitements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.