MC : Un lecteur m'écrit

Je viens de recevoir un courrier d’un lecteur qui me pose quelques questions. Ci-dessous son courrier.

Je cite,

Bonjour,

Suite a de nombreuses recherches concernant la pathologie d’un proche (maladie de crown), je me suis intéressé aux bienfaits de l’argent colloïdal, et quelle ne fut pas ma surprise en découvrant les nombreuses applications dont il est possible d’en faire l’usage.

D’abord sceptique, j’ai consulté tout ce que je pouvais afin d’obtenir des informations fiables, j’ai également lu de nombreux témoignages, et en ai touché quelques mots a mon praticien. Ma conclusion fut que ce produit, si tant est qu’il soit de qualité, est bénéfique dans bon nombre d’applications, qu’elles soient externes ou internes.

Partant de ces conclusions, je songe sérieusement à produire de l’argent colloïdal, et si possible de la façon la plus sérieuse et rigoureuse qui soit, et c’est la que des interrogations subsistent.

En effet si cela n’a pas l’air compliqué de prime abord, il est tout de même nécessaire d’approfondir le sujet, ce que j’ai fait de mon mieux avec le temps dont je disposais. Voici mes observations en résumé, gardez a l’esprit que je suis un novice, si vous pouvez m’aider a établir un protocole complet et sérieux je vous en serais très reconnaissant.

Tout d’abord le matériel :

Au vu de ce que j’ai pu lire je pense que la methode HVAC est préférable compte tenu de la taille des particules produites et de leur efficacité accrue, je ne cherche pas a produire en dessous du 1 nm, je laisse cela à Mesosilver, et comme le dit le dicton , « qui va piano va sano »

Donc le choix de mon matériel, cela s’est orienté vers le générateur HVAC NST 220 de chez organix technologies. Connaissez-vous ce fabricant? ce produit est-il fiable? sont-ils sérieux? j’ai eu un échange de mail fructueux avec eux mais j’aimerais avoir votre avis plus éclairé que le mien sur cette boite.

Ma deuxième question concerne l’emploi de bocaux en verre a la place de ceux en plastique fourni d’origine avec l’appareil, le fabricant me l’ayant conseillé, en effet a moins d’utiliser un plastique inerte, vaut-il mieux utiliser des bocaux en verre?

Mon autre question concerne l’eau a utiliser ainsi que ses différents mode de purification.

J’avoue m’être un peu perdu concernant la méthode la plus adéquate pour avoir une eau la plus pure possible. La distillation semble être la méthode la plus promue, mais les appareils performants sont chers et encombrants, de plus ce procédé rend l’eau morte selon certains, ce qui affectera qualité de l’eau, il faudrait donc la dynamiser apparemment…est-ce exact?

l’osmose inversé ne semble pas adéquate, alors que ce procédé imite le fonctionnement de nos organes filtreurs, ce qui pour ma part m’a semblé intéressant, qu’en pensez-vous?

La des-ionisation apparait aussi comme méthode utilisable, quel est votre avis la dessus?
J’ai pu observer un document sur la méthode de purification d’un laboratoire qui est certifiée par la méthode patentée pharmacopée pour l’eau dite pure (injection…). je ne peux vous envoyer ce document ici puis-je le faire autrement? J’aimerais avoir votre avis la dessus.

Autre question, l’eau doit elle être stérilisée? Avant électrolyse, après? est-ce nécessaire étant donné les propriétés fongicides, germicides, de l’argent colloïdal, ou faut-il prendre des précautions d’usage? La pureté de l’eau étant un élément clé, aurais-je oublié quelque chose?

Une question hors sujet, ne concernant l’argent colloïdal, mais néanmoins très importante pour moi. Un proche est atteint d’une pathologie lourde qui d’après son praticien nécessite une intervention, il s’agit d’une myasthénie, Cette pathologie engendre un dysfonctionnement tyroidal, ce qui a pour conséquence une sur-activité de la glande du thymus, entrainant une production d’anticorps massive, ce qui provoque de nombreux troubles ( fatigue permanente, tremblements…)

L’indium colloidal agissant comme régulateur des glandes hormonales, ses propriétés semblent donc correspondre au traitement d’une myasthénie. Le seul livre disponible sur le sujet, et porté a ma connaissance est celui du docteur robert lyons « l’indium, l’oligo-élément manquant », il semble confirmer les bienfaits de l’indium dans ce cas précis. Avez vous essayé de produire de l’indium?, y a t il des retours d’expérience concernant son utilisation?

J’ai encore de nombreuses questions a vous poser, mais je ne souhaite pas vous importuner plus, l’avalanche de questions auxquels je vous ai sollicité étant déjà suffisante. J’espère vraiment que vous pourrez m’aider dans ma démarche, et vous remercie par avance pour votre temps et votre patience.

Cordialement,

Franck,

Fin de citation

Bonjour et merci de m’écrire, je ne suis pas sûr de pouvoir répondre à toutes vos questions pour la simple raison que la plupart des questions (notamment sur l’eau) que vous avez, sont répondues soit :

  • Dans le livre de Frank Goldman (gratuit quelque part sur internet au format pdf)
  • Dans mon livret (payant)
  • Sur le site (en partie gratuit et en partie payant 13 euros à l’année + deux semaines)

Cependant, je vais essayer de répondre autant que je puisse, notamment sur le générateur que vous évoquez. J’ai le même depuis 8 mois et je l’utilise. J’ai également acheté le livret de Marc Peterson (fondateur du site et auteur) et il me semble que non seulement lui, son livre, mais aussi ses générateurs sont très intéressants pour les colloïdes. Est-ce que d’autres ne font pas des meilleurs, peut-être, mais je n’ai pas fait de recherches exhaustives de tout ce qui se fait sur le marché et comme Lucien (mon ex partenaire) l’utilise également pour vendre des produits colloïdaux, il m’a semblé que son générateur soit très bien.

Pourtant, il ne faut pas jeter aux orties les générateurs ionique/colloïdaux de la méthode LVDC. Pour la simple raison que je me suis débarrassé d’une toux chronique, de mes mycoses aux pieds et enfin et surtout de mon rhume de foin avec l’argent ionique/colloïdal sans parler de son efficacité époustouflante sur les maladies de la peau dont moi et ma famille ne cessent d’en être témoin. D’autant plus, que les travaux du Dr Becker (dont j’ai écrit des articles sur le site)  ont démontré l’efficacité des ions d’argent sur la peau, voire plus que les colloïdes, ce dernier point reste à être vérifié. De plus, le fondateur du site http://health2us.com  Fred Peschel (décédé depuis quelques années) connu dans le monde de l’argent colloïdal outre atlantique, travaillant depuis quelques décennies était persuadé qu’une concentration d’argent ionique/colloïdal (obtenue avec la méthode LVDC) de 5 ppm était largement suffisante pour soigner un bon nombre de maladies.

Dans le cas de la production de colloïdes avec la méthode HVAC, un bocal en plastique peut-être utilisé car cela reviendrait à mettre de l’argent métal dans un bocal en plastique avec de l’eau. Nous savons que contrairement au cuivre, l’argent n’est pas attaqué par l’eau et encore moins l’or, c’est pour cela que l’on parle de métaux nobles. Donc, c’est pour cela que Marc vous vend des bocaux en plastique pour la production des colloïdes. Ceci dit, j’utilise des bocaux en verre quand même, car plus rigides et plus stables.

Pour l’eau, vous avez raison, c’est un sujet hautement important et je ne peux pas le développer ici, puisque j’en ai parlé en long, large et travers sur l’ensemble du site aussi bien avec des articles à destination du public que pour les abonnés. Mais, vous avez raison l’eau et les métaux utilisés restent primordiaux.

Pour l’indium, je n’ai aucune expérience, un endroit où vous devriez chercher si vous ne l’avez pas encore fait, c’est la bibliothèque nationale de France, il y a certainement d’autres endroits mais au jour d’aujourd’hui, c’est un sujet qui ne m’a pas intéressé, si toutefois, je tombe sur des articles scientifiques, médicaux ou pharmaceutiques, voire des livres, j’en parlerai dans l’avenir.

Concernant votre étude, si vous ne souhaitez pas la transmettre par courrier électronique, je peux vous transmettre mon adresse postale et vous me l’enverrez à mon adresse. Mais j’attends que vous vous manifestez. En espérant vous avoir apporté quelques éclaircissements.

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Métaux Colloïdaux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.