A : Le sang, c'est la vie …

Je vais démarrer de nouvelles expériences avec les Graines Jura que je compte bien relater. Les graines Jura, beaucoup d’entre vous, j’imagine connaissez, mais c’est à l’aide du livre de Jean Palaiseul que je les ai découvertes. Alors, pourquoi ces graines, tout d’abord par curiosité et surtout je cherche des techniques qui sont à portée de tous. Je vais davantage approfondir ce sujet mais pour démarrer je vais citer quelques passages tirés du livre sur le sang. Déjà Lakhovsky évoquait dans un de ses livres que certaines personnes « sans argent ionique/colloïdal » ou « autre supplément » tombaient rarement malade, selon lui, ces personnes avaient un sang qui se régénérait en éliminant les toxines.

Je cite,

Le sang, c’est la vie, et, tant que le sang reste pur, la santé est bonne; or les Graines Jura nettoient le sang.

Fin de citation

Certains médecins de l’époque (le livre a été écrit dans les années 60 environ) qui administraient les graines Jura, croyaient que, les plantes guérissent là où toute la « science » de la « chimie pharmaceutique » (basée principalement sur les plantes) peut échouer. Les Graines Jura n’ont rien à avoir avec le Jura en France. A base de 9 plantes, elles ont été conçues en Belgique.

Je cite,

Le rôle du sang est maintenant assez connu pour qu’il soit besoin de le définir longuement. On sait que c’est lui qui apporte aux cellules l’oxygène indispensable à leur existence et que c’est lui qui leur fournit les éléments nutritifs, provenant de la digestion : protéines, sels minéraux, graisses, vitamines, ferments,etc. On sait aussi qu’il n’est pas seulement un liquide nourricier, mais qu’il est chargé d’éliminer les déchets de l’organisme (urée, acide urique, etc.) lesquels après filtration par le rein, sont évacués dans les urines.

Si, pour des raisons malheureusement trop fréquentes dans notre organisme de civilisés, le sang ne parvient pas à conserver une composition normale, la maladie ne tardera pas à faire son apparition : qu’il se charge de produits toxiques, ceux-ci, remportés par son courant, iront à leur tour empoisonner les cellules; que le cholestérol, l’urée, l’acide urique, entre autres, soient en excès et l’on se trouvera bientôt en face d’affections dont le nom est, hélas! fort connu : artériosclérose, athérosclérose, urémie, goutte et douleurs rhumatismales.

Fin de citation

Quand le sang est bon, pur, souvent la bonne santé est de mise. Dans une économie, le sang est la monnaie. Si la monnaie est dévaluée en permanence, donc en d’autres termes rendue toxique, alors l’économie se grippe et entraine la société vers un désordre, celle-ci devient malade tout comme le corps, mais je compte bien aborder en détail cette comparaison dans la rubrique de la monnaie.

=> MC : Le sang, c’est la vie … (II)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Autres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.