AC : Interrogation d’une abonnée sur l’utilisation d’une eau dynamisée pour la fabrication d’argent ionique/colloïdal

Je viens de recevoir un courrier d’une abonnée qui s’interroge sur l’utilisation d’une eau dynamisée à la coquille Saint-Jacques ou à l’aide d’un vivificateur pour la fabrication de l’argent ionique/colloïdal. ci-dessous son courrier.

Je cite,

Je m’intéresse depuis peu à l’électromagnétisme (je pratique un peu de radiesthésie) notamment dans tout ce qui touche à la culture écologique. Je me permets de vous recommander un livre très intéressant de Maxence Layet et Roland Wehrlen sur « Electroculture et énergies libres ».

Je dynamise mon eau de boisson avec la coquille Saint-Jacques mais également avec un revivificateur (http://mutation-2012.com/index.php/sante/312-modification-des-redresseurs). Je me posais la question à savoir si cette eau pouvait être utilisée pour produire de l’argent colloïdal. A tester peut-être.

Merci pour votre site et votre partage, je vais prendre le temps de le « fouiller ».

Bonne fin de journée,

Bien cordialement,

Nadine,

Fin de citation

Bonjour Madame,

Merci pour le titre du livre que j’avais croisé et que je compte bien lire un jour. Pour ce qui est de l’utilisation de cette eau dynamisée pour la production de l’argent ionique/colloïdal, vous êtes certainement plus versée que moi concernant la contenance de votre eau.

Cependant, je souhaite attirer votre attention sur le fait que l’eau pour produire de l’argent ionique/colloïdal devrait mieux être exempte de sels tels que bromure, nitrate, chlorure, fluor, iodure etc. et de préférences de métaux comme mercure, plomb, cuivre etc.

De ce que j’ai lu et compris (et je suis loin d’avoir tout compris) il est préférable de partir d’une eau pure, quoique les intoxications lourdes rencontrées avec les dérivés de l’argent et notamment avec le nitrate d’argent ne causent qu’une décoloration de la peau et des organes internes, il suffit de 8 mois avec une régularité de prise de nitrate d’argent (voir les articles sur l’argyrie) pour s’en convaincre (cela dépend des personnes également), cela ne cause pas la mort mais une gêne apparente.

Cela fait trois ans que je prends de l’argent ionique/colloïdal à des doses parfois élevées pour soigner une grippe ou un rhume, si les mêmes doses avaient été prises avec du nitrate d’argent, je ne suis pas sûr que ma peau serait aussi blanche et si la peau reste blanche, un examen interne des reins ou du foie montrerait peut-être quelques signes, voire le fond de l’oeil (ce qu’on appelle argyrose). Bref, tout ceci pour dire qu’il faut toujours penser aux conséquences en terme de toxicité des métaux avant leur utilisation. Ceci dit, l’argent ionique/colloïdal est une eau dynamisée en soi, puisqu’elle est chargée électriquement. Mais il est vrai que je ne connais pas les techniques que vous employez.

Mieux vaut vérifier le contenu de votre eau avant de fabriquer de l’argent ionique/colloïdal, évitez surtout les sels qui formeront des sels d’argent par exemple et bien évidemment d’autres métaux lourds, si du moins, vous comptez en boire régulièrement. Sachez également que l’argent est moins toxique pour les humains que les autres êtres vivants, comme les plantes, les poissons etc.

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Fabrication. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.