AC : Maladie de Lyme et l’argent suite (III), The Micro Silver Bullet

Je poursuis la traduction ci-dessous,

Je cite,

Dans mon opinion*, la maladie de Lyme est une grande imposture en médecine, trop souvent, elle est mal diagnostiquée, ce qui permet à la maladie de s’étendre dans l’organisme et connaître des complications.

Mais, un jour que j’étais en train de me baigner tranquillement, je remarquai une bosse sur ma tête, en dessous de mes cheveux épais et blancs. Après un examen approfondi, je découvris que c’était une tique** profondément ancrée dans mon cuir chevelu.

Je l’ai donc soigneusement extraite, en m’assurant que la tête était bien retirée. Je montrai la tique à un vétérinaire, qui me conseilla de la faire analyser. C’est à ce moment-ci que j’ai compris l’origine de la maladie.

Je l’ai envoyé à M. Thomas Craig. D.V.M, professeur dans le département vétérinaire et microbiologie à l’université de Texas A & M. Effectivement, la tique était de la famille d’Ixodes scapularis porteuse de spirochaetes, la bactérie qui est à l’origine de la maladie de Lyme. J’étais convaincu que j’avais la maladie de Lyme. mais maintenant qu’allais-je faire?

Dans une douleur atroce tout en supportant les symptômes, je suis allé voir un médecin qui prescrivit des antibiotiques par voie intraveineuse, en particulier la pénicilline et la Ceftriaxone (Rocephin). Cela m’aida, mais pas tant que ça. L’amélioration globale de mon état n’était que minime, mais, le pire de tout, c’était que je développai des effets secondaires chroniques, y compris une infection Candida albicans***, causée par la destruction des « bonnes bactéries » dans mon corps par les antibiotiques.

Je me suis retrouvé comme on dit pris entre le marteau et l’enclume. Plus je prenais des antibiotiques, plus forte était la manifestation de l’infection, beaucoup de victimes de la maladie de Lyme sont piégées de cette manière. Et même quand je me sentais mieux, je savais que la maladie de Lyme n’avait pas disparu complètement parce que les antibiotiques ne tuent qu’environ 80% des spirochètes, le reste de ces bactéries se cachent dans le fibroblaste du tissu musculaire ou mutent et deviennent résistantes aux antibiotiques.

Ce fut un aller-retour incessant entre la maladie de Lyme et les infections causées par Candida, mais avec un billet aller simple, une fois que vous en êtes victime, il est difficile de s’en sortir. Je n’en voulais pas nullement de cette maladie comme des milliers de gens de par le monde entier!

Je devais trouver quelque chose de mieux. Etant un médecin, scientifique et chercheur, je commençai une recherche méticuleuse d’un remède pour cette grande imposture : la maladie de Lyme. Grâce à une série d’événements que j’appelle «les Manuscrits de la Mer Morte de la médecine moderne», je découvris les publications sur l’argent « protéiné » du début du XXe siècle****, qui comprennent toutes les recherches microbiologiques effectuées entre 1900 et 1938 par les meilleurs médecins, des chercheurs universitaires et les sociétés pharmaceutiques de cette époque.

Fin de citation

A suivre …

*Le livre date des années 90, peut-être que depuis, les mentalités ont évolué.

** Un de mes collègues récemment a été victime d’une tique et très rapidement il est allé voir son médecin qui lui a mis sous antibiotique et lui a retiré la tique. Au bout de deux semaines, son malaise avait disparu.

*** Il y a quelques années, j’ai reçu un témoignage positif de l’argent contre ses bactéries de la part d’une femme, Linda de son prénom.

**** Je confirme ce point, il n’y a qu’à se rendre sur le site de gallica et prendre connaissance des études sérieuses menées par des médecins et scientifiques avant les années 30. D’ailleurs, plus je lis et plus je découvre que depuis les années 30, l’omerta règne.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Maladies, Traitements, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.