AC : Témoignage d’argent colloïdal et VIH

Dans cet article, j’apporte un témoignage rapporté dans le livre de Marc Peterson « Alternative Colloidal » Production Health Guide. J’ai souhaité apporté ce témoignage car j’estime qu’il est intéressant dans la mesure où, cela montre que l’argent colloïdal n’est pas forcément le produit miracle comme tant voulu.

Est-ce que ce témoignage a une valeur quelconque ? Je laisse chacun juger. Le livre dont je fais référence a pour objectif de faire part des différentes techniques de production d’argent ionique ou colloïdal. Ce n’est pas un livre qui contient beaucoup de témoignages. Ce livre écrit en anglais s’achète sur le site déjà mentionné dans un des articles (sur la méthode HVAC), on peut également l’obtenir en achetant un générateur HVAC.

Je cite,

Bonjour, je m’appelle …. …. et j’ai le SIDA (voir ce site pour la différence entre VIH et SIDA). J’ai essayé MesoSilver et ASAP silver et je dois avouer que je ne peux plus me permettre de les acheter. Je dépensais de l’argent sans réellement voir un résultat bénéfique en retour (Note de l’éditeur : Asap silver est en fait la solution Nutronix New Silver, un procédé breveté qui a fait l’objet d’investigation de la part de Food and Drug Administration (FDA) lors de sa commercialisation. L’enquête a déterminé que la société faisait de fausses allégations médicales qui sont invérifiables par la FDA).

Mon taux de CD4 était bas et ma charge virale élevée et j’étais juste à un mois environ du début d’un traitement avec des médicaments (sévère et destructeur) anti-VIH, mais comme un dernier recours, j’ai trouvé PRIDE LABS HIV sur internet. Je leur ai parlé de ma situation et ils m’ont envoyé de l’argent colloïdal HydroPhasic pour trois mois à tester.

Voici, mes résultats basés sur les prises de sang effectuées par un laboratoire : la charge virale du 20 septembre 2007 était de 42300 (quand la charge virale est élevée, ce n’est pas bon signe), j’ai donc commencé un traitement à l’argent colloïdal et le 13 décembre de la même année, j’ai refait une nouvelle prise de sang dans le même laboratoire et la charge virale était de 27900. A peu près, 34% de baisse de la charge virale, ce qui était un bon signe. Une nouvelle prise de sang en février 2008 confirmait une nouvelle chute de la charge virale à 22500 et je ne prenais pas d’autres médicaments à part l’argent colloïdal.

Fin de citation

Ce témoignage a un double intérêt, celui de constater que dans le commerce de l’argent colloïdal comme dans tout commerce, il y a de l’arnaque et de deux que l’argent colloïdal n’est pas le produit miracle, mais aide grandement.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Témoignages, Traitements, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.