CM : Politique préventive du cancer par Pierre Delbet

Je viens d’acquérir le livre de Pierre Delbet « Politique préventive du cancer » réédité par Sciences Libres, le prix avec les frais de port est à peu près 30 euros. Je vais écrire toute une série d’articles suite à mes lectures.

Ci-dessous, je cite l’avertissement de l’éditeur « La Vie Claire » donné en 1963 . Que ce soit les livres de Robert O. Becker ou Lakhovsky et maintenant Pierre Delbet, le même avertissement revient, nous ne nous rendons pas compte à quel point, nous sommes manipulés nous sommes en 1984 de Georges Orwell. Je me souviens encore lycéen, avoir lu ce livre me faisant la réflexion que cela n’était qu’une imagination fantaisiste, mais aujourd’hui, je persiste à dire qu’en occident, plus qu’en orient, les masses sont complètement manipulées avec une façade démocratique pour faire jolie.

Il est tout à fait naturel que de résister à l’idée de se croire manipulé, car le propre de l’homme est d’aspirer à la liberté, comme disait Benjamin Franklin, « Là ou est la liberté, là est mon pays » or je crois qu’aujourd’hui, nous n’avons plus de pays car la liberté de penser, d’agir, de protester, de rechercher le bonheur s’amenuise à grand pas. Notre propre souveraineté en tant qu’individu disparaît. Au lieu de chérir notre liberté, seul bonheur accessible par tout homme, nous la délaissons au profit d’une sécurité « Sociale », « Politique », « Economique » et « Monétaire » imposée par nos semblables qui se croient au-dessus de nous.

Ceux qui peuvent renoncer à la liberté individuelle au profit d’un peu de sécurité temporaire ne méritent ni la liberté, ni la sécurité. 

Benjamin Franklin

Tant que le comportement du public sera dominé par la peur, la paresse et la facilité, l’Etat providence contrôlera et régira notre vie et ce dans tous les domaines, la liberté ne sera qu’une idée et on s’en éloignera de plus en plus et la servitude deviendra la norme dans l’esprit des masses !

Je cite,

Depuis que la première édition de ce livre* a vu le jour, vingt années se sont écoulées. Est-ce à dire que les enseignements qu’il apporte soient dépassés ? Justement point, et ceci pour deux raisons :

La première est qu’il renferme non des hypothèses de travail, mais des faits scientifiques, des faits reposant sur l’observation minutieuse, recoupés chaque fois par d’autres méthodes, pour écarter tout risque d’erreur ou de fausse interprétation.

La seconde est plus importante encore. Si lorsque ce livre a été publié, le monde savant et notamment le corps médical** en avait fait son profit, si, partant des faits apportés par Delbet, on avait essayé d’aller plus loin sur le chemin de la prévention du cancer, l’œuvre de ce savant serait maintenant dépassé. Mais il n’en a rien été. Ce livre s’est heurté, à l’époque, à un véritable barrage; de violentes cabales se sont élevées pour empêcher sa diffusion; toute la Médecine officielle de l’époque s’est dressée contre l’auteur, en l’accusant de poursuivre des buts commerciaux***, de façon à rendre son œuvre suspecte …

En réalité, Delbet a eu le sort de tous les grands précurseurs, de tous ceux dont l’œuvre bouleverse à ce point les connaissances admises qu’elle oblige les Pontifes à réviser leur enseignement et à proclamer le contraire de ce qu’ils prétendaient jusque là.

Admettre la théorie de Delbet sur la cytophylaxie, c’eût été renoncer, notamment, au dogme sacro-saint de la vaccination, c’eût été permettre la guérison facile de la poliomyélite, du croup, de la fièvre aphteuse, c’eût été compromettre le lancement de la pénicilline et des antibiotiques … 

Fin de citation

*1944, Denoël, éditeur

** Le domaine monétaire et économique a ses Pontifes et sa cabale également

*** Pour permettre l’application de sa méthode, le Professeur Delbet a créé un médicament qu’il a appelé « Delbiase ». [Sic] De toutes les façons, c’est la technique qui consiste à discréditer quelqu’un, moi-même qui ne suis ni professeur, ni médecin, ni même un homme libre a eu droit à un coup en dessous de la ceinture comme celui-ci par un des abonnés très récemment, me traitant de commerçant vil.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Magnésium. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.