AC : Les mesures indiquées par différents appareils

Grâce aux remarques d’un abonné, j’ai pu récemment approfondir davantage les notions concernant les mesures prises en ppm et en micro siemens à l’aide des appareils du commerce. Afin d’éviter un article trop long, je vais le scinder en deux, dans le deuxième articles, je vais donner des exemples de mesures.

Ce qui suit a été tiré d’une brochure d’un appareil COM-100 (HM DIGITAL) livré avec le générateur HVAC que j’ai reçu récemment. Toute solution a une conductivité électrique de même qu’une densité de solides dissous. La mesure TDS (ou densité de solides dissous) exprimée en PPM traduit le nombre total de substances dans l’eau autre que H2O, alors que la conductivité électrique exprime la présence de porteurs de charge, c’est-à-dire des ions dans la solution.

Tous les appareils qui mesure le TDS sont en réalité des appareils de mesure de la conductivité. Afin de présenter une mesure en ppm à partir d’une mesure en micro siemens certains facteurs de conversion sont appliqués par les constructeurs.

Actuellement, 3 méthodes de conversion prédominent dans les appareils de mesure vendus de par le monde. Bien évidemment, ces méthodes de conversion permettent de simuler les constituants de la solution à mesurer. Ces trois méthodes sont déclinées ci-dessous. De plus, la température est un facteur déterminant dans la mesure de la conductivité électrique et de conversion en ppm.

  1. Kcl (chlorure de potassium) est le standard international pour mesurer la conductivité et éventuellement la conversion en ppm. chaque appareil est calibré à l’aide d’une solution d’étalonnage, par exemple, le COM-100 l’est à 1413 micro-siemens.
  2. 442TM : développé par Myron L Co. simule les propriétés de l’eau naturelle (les rivières, les lacs, les puits, l’eau potable, etc.) en estimant que 40% est constitué de Bicarbonate de sodium, 40% de sulfate de sodium et 20% de chlorure.
  3. Nacl : Le chlorure de sodium est utilisé lorsque les ions qui prédominent sont Na+ et cl, où alors les propriétés de la solution sont proches de Nacl, telles que l’eau de mer ou des eaux saumâtres.

La température est un élément qui influence grandement la lecture de la mesure de la conductivité et de TDS. Les normes internationales sont toujours mesurées à une température de 25°C. Autrement dit, les facteurs de conversion sont basés sur des grandeurs obtenus pour une température de 25°C. Certains appareils dont le COM-100 permettent de prendre en compte un facteur qui varierait en fonction de la température ambiante.

Pour ce qui est de mesurer une solution d’argent ionique/colloïdal, la mesure la plus adaptée serait basée sur le facteur Nacl (en ppm) ou 442TM (en ppm).

Pour rappel, les appareils de HANNA sont basés sur du Nacl. Voir un courrier reçu de leur laboratoire technique ci-dessous.

Je cite,

Robert,

The HI98308 and Primo use the NaCL scale. If you have further questions please use the following link to contact your local Hanna office.

www.hannainst.com

Regards,

Pete

Fin de citation

L’appareil HI98308 qui donne la conductivité électrique en siemens que j’utilise depuis mes débuts et et le Primo utilisé par Maurice (un abonné, voir les articles sur le bouchon à vin écrits en décembre 2011) pour mesurer les ppm.

Dans le prochain article, je compte aborder les quelques mesures effectuées à l’aide des différents appareils en ma possession, avant et après la production d’argent ionique/colloïdal avec la méthode LVDC.

A suivre …


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Fabrication. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.