AC : Question d’un abonné au sujet du bouchon à vin

Je viens de recevoir un courrier d’un abonné au sujet du bouchon à vin Peugeot. voir le courrier ci-dessous :

Je cite,

Bonjour Monsieur,

J’ai compris pourquoi vous utilisiez une pompe à vin pour conserver votre AC. J’ai constaté par moi-même qu’une solution à 25 ou 30 ppm se conservait intacte dans une bouteille bien pleine alors que dans une bouteille entamée, la concentration chute assez rapidement à 15 ou 20 ppm.

Le but de ce mail est de vous demander de quel diamètre sont les bouchons. J’ai vu sur la photo que vous diffusez que le bouchon semble s’adapter à une bouteille avec une ouverture à vis classique de 22 mm. Dans quelle genre de boutique acheter cet accessoire. On le trouve facilement sur Internet, mais j’ai peur de faire cet achat sans savoir si les bouchons s’adaptent sur cette ouverture de 22 mm.

Pourriez vous éclairer ma lanterne. Merçi d’avance.

Je vous enverrai dans quelques jours les résultats de quelques expériences que j’ai faites depuis que j’ai mon appareil SILVERLUNGS.

Maurice

Fin de citation

Bonjour monsieur,

Vous avez trouvé juste pour les dimensions du bouchon. J’ai acheté la pompe (avec deux bouchons) sur Internet. Dans le commerce, certainement que vous trouverez dans des magasins spécialisés comme « Le Repaire de Bacchus » ou autre caves ou magasins à vins.

En réalité, le bouchon à vin, je l’utilise suite à mes expériences avec l’eau distillée que j’ai rapportées dans ces articles Eau distillée laissée à l’airEau distillée laissée à l’air suite et Eau distillée laissée à l’air suite et fin, puis les articles que j’ai écrits sur le soufre et l’argent AC : L’argent et le soufre (Ag2S), quel rapport avec l’argent colloïdal et AC : L’argent et le soufre (Ag2S), quel rapport avec l’argent colloïdal suite et fin.

En effet, la charge ionique (de la solution argent ionique/colloïdal) diminuant au contact de l’air influe sur la concentration en ppm. Suite à votre expérience, j’ai mesuré ce soir le contenu d’une bouteille (d’argent ionique/colloïdal) entamée (sur laquelle je n’ai pas mis de bouchon à vin, car je l’utilise maintenant pour le zinc) depuis quelques semaines et j’atteste votre observation. La solution est passée d’une concentration de 5 ppm (12,5 µS) à 2 ppm (4 µS) en deux semaines.

Je dois faire des recherches, mais tout ceci veut dire que les ions Ag+ se transforment en quelque chose. Dans les articles sur le soufre et l’argent, j’avais émis une hypothèse que, comme pour les oeufs que l’on mange avec des couverts en argent, ces derniers noircissent, alors il se peut qu’une réaction chimique ait lieu avec probablement du soufre présent dans l’atmosphère. Or, dans l’air, il y a également de l’azote (N) et pourquoi pas imaginer une réaction de l’azote avec les Ag+. Cependant, la couleur de la solution est toujours translucide.

J’avais retenu l’hypothèse du soufre, car de temps en temps, j’avais remarqué des traces noires dans le fond de la bouteille ou sur les côtés à l’intérieur du verre. Mais il se peut également que ces traces proviennent des dépôts métalliques formées par la formation de grosses particules en argent.

Toujours est-il que je n’étais pas sûr de mon hypothèse et je préférais procéder au pompage de l’air une fois qu’une bouteille était entamée. C’est un sujet qui mérite d’être approfondi et mieux compris, donc à suivre …

Ci-dessous quelques photos du bouchon :

Bouchon à vin
Bouchon à vin
Bouchon à vin

Cordialement,

=> AC : Question d’un abonné au sujet du bouchon à vin suite


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Fabrication. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.