A : Solvarome

Je vais écrire une série d’articles sur le Solvarome. Ce produit est un concentré de plantes. Alors que certainement beaucoup de lectrices et lecteurs le connaissent, je l’ai découvert il y a peu de temps, je m’en suis acheté et il fait partie désormais de notre pharmacie à côté de l’argent ionique/colloïdal, le zinc, le magnésium etc.

Je vais utiliser la lettre A (comme autres) pour signaler les différents produits que je croise au fil de mes lectures comme ce fut le cas du Solvarome. Bien évidemment, je n’ai aucune prétention si ce n’est de consigner mes lectures et mes expériences le plus objectivement possible (ce qui va être très dur, comment en tant que humain rester objectif ?). Sur internet, vous avez la possibilité de trouver plein de pages qui parlent de ce produit et notamment le site http://www.solvarome.com/ qui m’a permis de m’en procurer.

Mon objectif à travers mes écrits sera de vérifier les dires concernant le Solvarome. Je vais donc vérifier si ce produit est aussi prodigieux comme en parle dans son livre Jean Palaiseul. La nature à travers les plantes nous a légué une richesse incommensurable de remèdes et de poisons, comme le disent les deux médecins Dioscoride (qui écrivit un traité sur les plantes médicinales) et Dr A. Taylor (de l’université d’Austin au Texas) dont vingt siècles les séparent :

« Que la connaissance des simples soit nécessaire en médecine, il n’y a personne qui affirme le contraire, car elle (la connaissance) est tellement conjointe qu’il n’y a partie en la médecine qui n’en soit grandement soulagée »

Dioscoride

Les essences nous offrent plus de composés nouveaux que tous les chimistes du monde ne pourraient en synthétiser pendant mille ans d’efforts

Dr A. Taylor

=> A : Solvarome suite


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Autres, Plantes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.