AC : Détoxication à l’aide de l’argent colloïdal

Ce sujet a été abordé à maintes reprises sur ce site, j’ai moi-même signalé comment ma femme et moi-même avions été victimes d’une détoxication, un autre lecteur du blog m’avait apporté également son expérience. Dans mes recherches, je viens de tomber sur un écrit émanant du livre « Alternative colloidal production » (que j’ai déjà mentionné dans un autre article) qui me paraît intéressant et apporte un nouveau regard sur ce phénomène.

Je cite,

Si votre corps est extrêmement malades ou contient beaucoup de toxines, ne soyez pas pressés de nettoyer votre corps de ses toxines. Si les pathogènes se meurent rapidement, les cinq canaux élémentaires du corps qui sont : les reins, le foie, la peau, les poumons et les intestins peuvent être surmenés dans l’évacuation des cellules mortes, ce faisant, vous risquez de subir des maux de têtes violents, avoir la nausée, ressentir des courbatures au niveau des muscles de même qu’une grosse fatigue, voire des vertiges et en fin attraper un rhume.

Fin de citation

Il termine leur texte en conseillant de réduire le dosage, voire interrompre complètement les prises d’argent ionique/colloïdal. Je me souviens avoir ressentir quasiment tous les effets cités ci-dessus à l’exception des courbatures. Il m’avait fallu 6 mois de prises d’argent ionique/colloïdal à raison de matin/midi/soir pour en arriver à la détoxication avec cependant deux semaines d’arrêt à mi période. Cependant, je pense qu’avec des grosses prises, certainement que ces effets pourront se manifester plus rapidement chez moi. Par contre, je ne sais pas s’il y a réellement un lien entre le degré de toxicité qu’un corps possède et la rapidité avec laquelle, une personne peut être victime d’une détoxication suite à la prise d’argent ionique/colloïdal.

Autrement dit, deux personnes prenant la même quantité d’argent ionique/colloïdal, peut-on conclure que celle qui est victime plus tôt d’une détoxication  est celle qui a plus de toxines dans son corps? Nous avons expérimenté, ma femme et moi-même et avons été tous deux victimes quasiment en même temps, sauf pour ma part dont les signes d’avant détoxication se manifestaient plus nettement, c’est-à-dire, des selles plus molles.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Documentation, Risques, Traitements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.