AC : Facteur de conversion entre μs/cm2 et PPM

Utiliser un appareil de mesure Hanna PWT pour connaître la pureté de l’eau distillée est un élément indispensable dans la production de tout type de solutions colloïdales. Cet appareil permet d’avoir une mesure précise de la solution sans que l’on ait accès à un laboratoire.

J’ai déjà signalé que pour fabriquer de l’argent ionique/colloïdal ou toute autre solution ionique/colloïdale de même que par exemple dissoudre le chlorure de magnésium. Il vaut mieux mesurer la pureté de l’eau avec l’appareil issu de Hanna Instruments. Il doit indiquer une pureté en-dessous de 1, de préférences proche de zéro, de l’ordre de 0,1.

Une fois que vous avez vérifié la qualité de l’eau distillée, une bonne pratique serait de revérifier celle-ci deux minutes après l’avoir versée dans votre bécher de production. Ceci permet d’identifier si votre eau a été contaminée*. Notez votre lecture. Après la production, laissez reposer entre 15 minutes et une heure votre solution ionique/colloïdale et notez la mesure de votre solution finale. Enfin laissez reposer le tout 6 à 24 heures pour s’assurer que la solution colloïdale est dans un état stable et la charge ionique uniforme.

L’équation pour l’estimation de la concentration de votre solution ionique/colloïdal en terme de PPM est comme suit :

(Lecture finale (avec Hanna) – lecture initiale (2 mn avoir versé dans le bécher) * facteur de conversion = concentration en PPM

Un facteur de conversion standard utilisé par de nombreux producteurs est de 1,2, mais ce nombre ne sera pas tout à fait exact dans votre cas, et dépend de nombreuses variables qui ne peuvent pas être facilement isolées. A vous de trouver votre facteur de conversion avec votre matériel, si vous avez un lecteur TDS pour déterminer la concentration en terme de ppm.

Bien sûr, ce test est basé en utilisant la production ionique LVDC où l’argent colloïdal est ionique à 80-85% et à 15% -20% de particules. Gardez à l’esprit que l’appareil Hanna PWT ne tient pas compte toujours de l’argent sous forme de particules. Mais si, vous n’êtes pas en mesure d’identifier le facteur de conversion pour votre matériel, l’appareil de mesure Hanna reste une méthode de contrôle de qualité pour l’eau de départ, et c’est ce que j’utilise pour contrôler mon eau distillée.

Je compte bien produire des données en provenance de mon appareil.

A suivre …


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Généralités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.