EM : La Géologie et la Santé

Je vais commencer une nouvelle série d’articles sur le lien entre le sol et la santé. Je vais bien évidemment essayer de me baser le plus possible sur des faits, des statistiques et des études scientifiques, afin de ne pas laisser place à de la spéculation. vous avez bien noté le verbe « essayer » car dans un domaine quel qu’il soit, si l’argent ne coule pas, il n’y aura pas plus de découvertes, les deux sont liés, surtout de nos jours, où la plupart des chercheurs, scientifiques, médecins et géologues sont davantage comme nous autres à se soucier de remplir leurs assiettes et celles de leurs proches que de faire avancer la Science.

Attention, il ne faut me méprendre !!! Je ne dis pas que des âmes volontaires et déterminées ne se dévouent pas à la Science et au bien de tous. Mais pour mener des recherches poussées et argumentées, il faut des sous, or les sous (créés ex nihilo) partent davantage à répandre « La démocratie » ou plutôt dirait-on le chaos (Irak) et la misère que répandre le bien-être, je pense que le coût journalier d’un avion de combat Rafale qui vole pour bombarder des installations « ennemies » doit avoisiner des millions, mais pendant ce temps là, on vide les neurones du CNRS,  car cela coûte cher en prétextant le « glandage ».

L’autre raison est la communication, il ne suffit pas de trouver, mais il faut publier et communiquer. Pour peu que l’on ne soit pas entendu, voire que l’on tombe comme un cheveu sur la soupe, on peut être balayer d’un revers de la main et laissé aux oubliettes, sauf si, la découverte est révolutionnaire ou peut générer des retombées financières pour une élite, bien aux commandes.

Enfin, l’autre aspect, c’est l’aspect non binaire de ces liens, par non binaire, j’entends une cause un effet. Autrement dit, ce n’est pas comme le Doliprane, n’importe quel être humain (sauf quelques exceptions) qui a mal quelque part, prend du Doliprane et hop, au bout d’une demi-heure, il n’a plus mal. C’est ce que j’appelle binaire, or ce que nous allons aborder comme lien entre la géologie ou la nature du sol et la santé, reste aléatoire, quoique des tendances ou des grandes lignes en sont tirées.

Je parle d’aléatoire tout simplement parce qu’entre deux mêmes personnes vivant sur un même sol, une peut tomber malade (dans les mêmes conditions) alors que l’autre ne subit pas la même chose. Allez découvrir est-ce vraiment le sol qui a été la cause de l’effet ou pas. Bonjour la complexité, trop dur à déchiffrer le lien entre la nature du sol et ses effets sur l’organisme, et pourtant quelques hommes de sciences ou médecins ont tenté l’expérience et ont certainement essuyé beaucoup de plâtre, voire devenus la risée de tout le monde, mais sont parvenus à poser quelques briques de base. Donc, prudence, je ne cherche qu’à apporter des études, à chacun de s’informer et de tirer les conclusions. De plus, n’oubliez pas que je suis un humain et donc sujet à la subjectivité. Par conséquent, on va tenter de rassembler les travaux d’un maximum de gens sensés pour asseoir peut-être certains « maigres » dires.

=> EM : La Géologie et la Santé (I)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Electromagnétisme, médecine, ondes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.