EM : Expérience avec des circuits oscillants Lakhovsky sur un citronnier et un oranger

Dans cet article, je souhaite faire part d’une expérience avec un circuit oscillant Lakhovsky (en cuivre) de 90 cm de périmètre sur un citronnier. Nous avons donc acheté un citronnier et un oranger ce printemps et je les ai soigneusement empotés dans deux grands pots identiques et en terre cuite. Le citronnier a donné un citron bien vert que nous avons mangé et l’oranger est une variété qui donne des petites oranges, au début l’oranger avait plein de fruits et progressivement, tous deux ont commencé à perdre leur fruits (normal) et petit à petit leurs feuilles. Le citronnier était beaucoup plus atteint que l’oranger, il lui restait une seule feuille avant que je décide de lui mettre un circuit Lakhovsky en cuivre. L’oranger m’inquiétait moins car même si il perdait ses feuilles, il ne présentait pas de danger à mon sens.

Je ne prétends pas avoir la main verte, ni même connaître beaucoup de choses en botanique ou aux arbres fruitiers, mais il semble que dans notre environnement (en règle générale) lorsqu’on introduit des plantes, il y a un temps d’adaptation à l’environnement et pendant quelques semaines, tout va bien et petit à petit, j’ai remarqué qu’elles perdent leurs feuilles, le temps de s’adapter et après, elles repartent. Toutes les plantes ne réagissent pas ainsi, mais par exemple, un ficus nous a fait la même misère, il va mieux maintenant, mais il a du passer par cette phase avant de reprendre vie.

Il y a certainement plein de choses pas bien que je dois faire ou de choses bien que je ne fais pas, je suis en phase d’apprentissage. Toujours est-il que comme pour les pieds de fraises (déjà mentionnés dans un article) j’ai traité ces deux arbres fruitiers comme des frères ou des sœurs, je les ai choyés tous deux à l’identique, du moins j’espère qu’ils le voient ainsi. Même engrais, même exposition, même terreau et terre, même pot etc.

Comme le citronnier perdait toutes ses feuilles (peut-être que c’est une phase normale et il n’y a pas à s’inquiéter) j’ai eu l’idée de mettre un circuit Lakhovsky et afin d’avoir un élément de comparaison, je n’en ai pas mis à l’oranger. Je ne souhaite que relater les faits et vous présenter les photos et vous laisser seuls juges, ci-dessous les photos.

L’oranger

Oranger

Oranger

Oranger

Oranger

Et le citronnier

Citronnier

Citronnier

Citronnier

Citronnier

Le citronnier va plus que bien et déploie ses feuilles merveilleusement bien, ceci dit, peut-être que sans circuit et avec d’autres techniques de jardinier, il se serait porté à merveille, voire encore mieux, je n’en sais rien. L’oranger pousse lentement, mais je dois vous avouer que je suis bien tenté maintenant que j’ai écrit cet article de lui mettre un circuit Lakhovsky pour voir son évolution.

=> EM : Expérience avec des circuits oscillants Lakhovsky sur un citronnier et un oranger suite


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Electromagnétisme, Témoignages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.