AC : Les colloïdes d'argent, peuvent-ils passer à travers les poumons ?

J’ai reçu un courrier pendant mes vacances d’un lecteur du blog qui me demandent si je peux confirmer le passage des colloïdes d’argent à travers les poumons, voir son courrier ci-dessous, visiblement, ce lecteur m’a écrit suite à la lecture de l’article ci-contre : Les ions Ag+ dans le corps humain suite à une prise d’argent ionique ou colloïdal.

Je cite,

Bonjour et merci pour votre article qui va dans le sens de ce que je savais et qui apporte la réponse à la question que je me posais ! Grâce à vous je sais (il faut que je le confirme par d’autre recherche d’infos qui confirme ce que vous expliquez) que le chlorure d’argent peut s’éliminer de l’organisme humain (et peut-être animal).

Je savais aussi qu’il est préférable d’absorber de l’argent via les poumons car les poumons sont la zone la moins « salée » et qui contient le moins de chlore dans l’organisme. Je me posais la question : Les colloïdes d’argent peuvent-ils passer à travers les poumons ? J’ai besoin d’en être sûr en comparant les infos car dans un manuel anglais que j’ai presque fini de traduire intégralement, il est conseillé de choisir l’argent plus ionique que colloïdal.

Si vous pouvez me re-confirmer que les colloïdes (ou particules) peuvent passer à travers les poumons c’est beaucoup plus avantageux car les colloïdes ne peuvent réagir avec le chlorure pour former du chlorure d’argent. Cependant, je peux vous confirmer que d’après un manuel américain que j’ai presque fini de traduire, il est dit que les ions argents ont un gros avantage par rapport aux particules ou colloïdes :

En effet les ions argent sont des « atomes » ayant perdus un ou plusieurs électrons dans leurs valence. On les appelle ces « atomes » des cations (ag+, ag2+ ou ag3+). Un cation est instable et pour retrouver sa stabilité, le cation va « voler » un ou plusieurs électrons qui constitue le pathogène (ou son processus enzymatique) pour retrouver sa stabilité. De ce fait le pathogène est soit détruit soit rendu inoffensif.

Je tiens mes sources du manuel de la société américaine « SilverLungs LLC (<<== LLC=SA).  Attention : produire son argent demande d’avoir de la rigueur et les bons gestes. Une eau distillée doit impérativement avoir une conductivité électrique égale ou inférieur à 2 µS (= 2 micro Siemen).

Les mains doivent être rincées à l’eau distillée, de même que tout le matériel. Il est impératif de ne jamais filtrer l’eau distillée car le charbon actif contamine l’eau : je vous le confirme car je l’ai vérifié par des mesures avec mon testeur d’eau de la marque Hanna Instrument.

Fin de citation

Je vous remercie pour votre courrier. J’ai pris le temps de me rendre sur leur site (que j’avais déjà repéré) et de lire de même que regarder la vidéo. Avant de répondre à votre question, et si je peux me permettre, j’ai rencontré quelques aberrations, un tel appareil présenté sur leur site ne peux que produire de l’argent ionique majoritairement, c’est le même appareil que la plupart d’entre nous avons. Avec ces appareils, vous ne pouvez produire de l’argent colloïdal à 95% comme c’est le cas avec des appareils qui fonctionnent avec des tensions au-delà de 7500 volts et avec un courant alternatif.

Donc, déjà si vous vous basez sur ce que raconte ce site, il me semble que vous vous leurrez, quoique que, il est possible que je me leurre aussi, vous me direz ! Ce site est avant tout commercial et on ne peut pas se baser sur ce qu’un commercial nous raconte (je parle par expérience), un commercial, par défaut est là pour vendre. Si vous me présentez un article écrit par un universitaire, alors là, je vais commencer à le considérer, mais il faudra quand-même le confronter avec d’autres articles, car même les universitaires peuvent se tromper, je parle aussi par expérience, mais je donnerai plus de crédits à ce dernier qu’au site commercial.

Pour ce qui est leur troisième type d’argent qui est le dioxyde d’argent dont ils parlent sur leur site, je n’en sais rien, je n’ai pas encore lu d’études sérieuses la-dessus, donc, je reste également sur la réserve. Enfin, pour revenir à votre question, de ce que j’ai compris (et il est possible que je me trompe) les colloïdes d’argent (de l’ordre de 5%) produits avec la méthode LVDC (dont leur appareil fait l’éloge) ne peuvent pas être nanométriques, conditions pour que ces derniers pénètrent dans les alvéoles pulmonaires (du moins c’est ce que j’ai compris et il se peut que je m’égare). Seules les méthodes HVAC avec arc plasma peuvent produire des colloïdes en dessous de taille microscopique. D’où je tiens ces informations, du livre de Frank Goldman mais surtout d’un autre ouvrage américain qui me semble beaucoup plus sérieux et scientifique que le site que vous mentionnez.

L’article dont vous faites référence ci-dessus fait partie d’une série d’articles, dans lesquels, je montre les différentes positions ionique/colloïdes et argent protéinés que différentes sociétés cherchent à promouvoir en se basant sur différentes études universitaires, or, dans ce domaine des nanoparitucles, même les universitaires ne sont pas d’accord, alors, nous les communs des mortels ne devons pas prendre comme argent comptant ce que l’un ou l’autre disent, tout ceci reste à découvrir !

Je vais prochainement écrire des articles pour les abonnés pour bien expliquer le pourquoi du comment de cette différence. Les méthodes HVAC sont dangereuses et ne devront pas être utilisées par un amateur. Pour le reste, à savoir si je peux confirmer que les colloïdes pénètrent dans les poumons, je vous répondrai, je n’en sais rien, je n’ai pas assez lu pour tirer de telles conclusions, mieux vaut se tourner vers un chirurgien des poumons ou un spécialiste.

Merci encore d’avoir pris le temps de m’écrire.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Questions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.