EM : Une expérience avec des circuits oscillants Lakhovsky sur des pieds de fraise

Je reporte ici une expérience qui dure depuis le 27 avril de cette année sur des pieds de fraise. Au mois de mars, nous avons acheté quatre pieds de fraise et les avons empotés par paire. Les deux pots sont identiques, même couleur (orange, pourquoi cette couleur ? Parce que je n’avais que ceux la à disposition). Nous avons acheté du terreau et les avons exposés plein sud. Or parti en vacances pendant une semaine et de retour, ayant hélas mal réglé le mécanisme d’auto-irrigation, les pieds de fraise étaient dans un état très amoché, à la limite d’assèchement.

C’est alors que je décide de les faire repartir et l’idée me vient d’entourer un pot d’un circuit oscillant Lakhovsky. Ce circuit conçu à l’aide de deux fils de cuivre (de diamètre 1,5 millimètre chacun) torsadés et de 1 mètre de périmètre, monté sur un support bois, dont les bouts sont écartés de 5 millimètres. D’après certains livres, selon que l’on dirige ce dernier Nord/Sud ou Sud/Nord, il y a une influence, j’avoue que pour le moment je ne suis pas un expert en la matière, certainement que des lecteurs ou lectrices qui me lisent en savent davantage. Toujours est-il que j’ai choisi une orientation Nord/Sud, c’est-à-dire que le  socle en bois du circuit est vers le pôle sud magnétique.

Donc, depuis le 27 avril, j’arrose avec la même eau et je donne le même engrais Bio, même exposition, mêmes origines (depuis la fameuse semaine où les pieds de fraise ont manqué d’eau), même terreau, même exposition et les deux pots sont distancés d’à peu près de deux mètres. C’est alors que je demande à chacun des membres de la famille de me dire s’il ou elle constate une différence entre les deux pots, en effet, il y a une différence en faveur du pot qui n’a pas de circuit oscillant, les deux pieds de fraise sont bien verdoyants et les feuilles tournées vers la lumière du Soleil avec quelques fleurs, voir photo ci-dessous.

Pieds de fraise sans circuit oscillant Lakhovsky

Pieds de fraise sans circuit oscillant Lakhovsky

L’autre pot entouré de circuit n’est pas aussi développé, car un des pieds a réussi à survivre et se développer, l’autre est en train de rendre l’âme dirait-on, quoique encore quelques espoirs subsistent (à suivre). Le pied qui a réussi à recouvrir est bien développé et de même que ces deux autres confrères, ses feuilles sont tournées vers la lumière du Soleil, quoique plus clairsemées.

Cependant, il y a une différence notable en faveur de ce pot que chaque membre de la famille s’est aperçu et c’est le fait que ce dernier pot qui ne possède plus qu’un pied sur deux qui soit développé produit des fraises, elles ne sont pas grosses, elles ne durent pas longtemps, mais les fleurs donnent du fruit bien rouge, en tout et pour tout, nous avons compté une dizaine sur ce seul pied depuis deux mois, alors que sur les deux autres sans circuit, les fleurs ne donnent pas de fruits. voir, photo ci-dessous.

Pied de fraise avec un circuit oscillant

Pied de fraise avec un circuit oscillant

Et une photo du pot avec le circuit.

Circuit oscillant Lakhovsky

Circuit oscillant Lakhovsky

Voilà, une de mes expériences sur les circuits Lakhovsky que je voulais partager avec vous lectrices et lecteurs. Pour les explications, pour le moment, je n’en sais rien quoique quelques idées sur lesquelles, je préfère rester sur la réserve.

=> EM : Une expérience avec des circuits oscillants Lakhovsky sur des pieds de fraise (suite)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Electricité, Electromagnétisme, magnétisme, ondes, Témoignages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.