MC : Nobel Metals and Biological Systems (Histoire de la découverte de l'or)

Le livre Nobel Metals and Biological Systems est écrit par le Dr. R. Brooks aidé de plein d’autres universitaires. Dans ce livre, il rappelle l’histoire de l’or que je rapporte ci-dessous, mon attention est de commencer à aborder les bienfaits de l’or, et je vais profiter de ce livre comme plein d’autres pour exposer mes découvertes, mais avant tout, rappelons comme il se doit selon les historiens, pourquoi l’être humain a été amené à découvrir ce métal noble.

L’or et l’argent sont connus et utilisés depuis les âges les plus reculés. Les anciens avaient une attirance pour ces métaux en partie à cause du fait qu’ils soient « internissables » et donc convenables pour les ornements, la joaillerie et les pièces de monnaie. Les hommes de l’âge de pierre utilisaient des ornements ou des bijoux en or et trouvaient que ce métal était tellement malléable qu’ils pouvaient le marteler pour obtenir des feuilles très fines, de même qu’ils pouvaient le fondre aisément.

A l’époque de l’âge d’or de l’Asie mineur (4000 ans avant J.C.), de même que l’Inde et les populations des Balkans, l’or était activement recherché. Plus tard, vinrent les Égyptiens qui utilisaient des esclaves et des prisonniers pour extraire de l’or des mines de Nubie, étant les seules sources dans l’antiquité et servirent pour imposer la puissance des Pharaons, pour qui, l’or était le symbole de l’immortalité. D’ailleurs, ce n’est pas étonnant que ces puissants monarques furent ensevelis avec des ornements et bijoux en or afin de maintenir leur vie perpétuelle même dans l’au delà.

A cette époque, les objets en or contenaient un mélange de cuivre, argent, zinc, plomb etc., aux alentours de 700 avant J.C. l’art de raffinage avait progressé afin de permettre aux souverains de Lydie (Asie de l’Ouest) de garantir le poids en or et la pureté de la monnaie frappée. Ainsi, l’or devint synonyme de richesse, de pureté et d’immortalité. C’est d’ailleurs toujours surprenant que les êtres humains ont toujours eu un penchant pour l’or et ce penchant restera toujours présent chez eux.

Le mythe de la « toison d’Or » (1200 ans avant J.C.) est certainement inspiré du récit de Jason et ses cohortes dépouillant des mineurs arméniens qui utilisaient une technique d’orpaillage avec des peaux de moutons qu’ils faisaient tremper dans le lit des rivières dans le but de ramasser l’or qui s’y trouvaient.

Au Moyen Âge, l’Amérique du sud devint la principale source de l’or et produisit 8 millions d’onces rien que dans les cents premières années, après la découverte par Christophe Colombe en 1492*. Entre 1700 et 1800, les mines en Amérique du sud et notamment celles de la Colombie produisirent 48 millions d’onces (1400 tonnes) en plus.

La seconde grande vague de découvertes de mines d’or eut lieu avec la ruée vers l’or en Californie et en Australie, ce qui permit de produire en 25 ans (après 1850) plus d’or que les 350 années précédentes. La troisième commença avec le développement en 1890 des réserves en plein air de l’Afrique du sud. En 1920, on trouva de l’or au Canada et ce dernier peut facilement détrôner la Russie qui est le second producteur en or après l’Afrique du sud.

* Avec l’arrivée de l’homme blanc, vinrent des périodes successives de misères et de violences et tout ceci au nom du Christ, Amen !!! Depuis, rien a réellement changé, car maintenant ce n’est plus le Christ que l’on apporte, mais la Démocratie !!!

=> MC : Nobel Metals and Biological Systems (l’or dans la médecine)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Métaux Colloïdaux, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.