AC : Question d'un abonné sur le facteur de conversion des ions Ag+ …

Je viens de recevoir une question sur le facteur de conversion des ions Ag+ dans la mesure de la concentration ionique par les appareils de mesure de type TDS. J’avais écrit deux articles l’année dernière dont le dernier de la série datait de 16avril 2010, or un abonné m’a écrit récemment au sujet de cet article, ci-dessous son courrier.

Bonjour,

Je lis dans votre article du 16 avril 2010, La mesure de la concentration en ppm de l’argent colloïdal donnée par les appareils de mesure TDS suite, que :

Les ions argent (ppm) = conductivité (uS/cm) x facteur de conversion

Le facteur de conversion (pour les ions d’argent) a été observé entre 1,05 à 1,15 avec une valeur moyenne de 1,1. J’ai lu, peut-être pas suffisamment profondément, les deux sources que vous mentionnez en fin d’article, mais n’y trouve rien relatif à cette valeur de 1.1. Or ce qui m’a conduit à l’achat du conductimètre HI 983304 était justement cette valeur de correction de 0.5* la lecture pour avoir la concentration d’argent. J’aimerais donc que vous me précisiez comment on arrive à ces 1.1, ou pourquoi cette valeur spécifique à l’argent est si différente du 0.5 par défaut.

Au plaisir

Pierre

Bonjour Pierre,

J’ai mis un peu de temps pour répondre, mais j’ai enfin trouvé l’article qui se trouve ici même précisément www.silver-colloids.com/Papers/CSProperties.PDF, dans le chapitre Conductivity vs. silver ion concentration. Ce qu’il faut également savoir, c’est que ce site est le site de recherche du site commercial http://www.purestcolloids.com/ ou du moins un site affilié, cela ne veut pas dire qu’ils ont tort ou raison, mais c’est juste que dans leur discours, ils prônent plus les colloïdes que les ions d’argent.

Toujours est-il que parcourir leur site est un très bon début pour bien comprendre la différence entre l’argent ionique et colloïdal et les différentes techniques mises en place pour faire des mesures. Pour revenir à votre interrogation de « pourquoi pas retenir le facteur de 0,5 » communément utilisé, tout simplement parce que je crois que le facteur de 0,5 concerne davantage les ions dissouts par le NACL (le sel), les appareils de mesure de type TDS, comme son nom indique mesure les solides dissous, donc dans le cas du NACL, le Na+ ou de l’argent le Ag+ (AgCl), or visiblement chaque ion de solide a sa propre « conductivité » et donc son propre facteur de conversion, d’autant plus que dans un liquide comme l’eau, il peut y avoir différents types de solides dissous, ce qui n’est pas le cas normalement avec la fabrication de l’argent ionique, pourvu que nous soyons partis avec une eau ultrapure et qu’au cours de l’électrolyse, d’autres métaux n’interviennent pas.

C’est ainsi que j’ai traduit l’article des ces docteurs et compris, il se peut que j’ai loupé  encore quelque chose !

Merci de m’écrire et de me vérifier mes sources, cela me montre qu’une petite partie des lecteurs s’intéressent à ce que j’écris et cela m’encourage dans ma poursuite.

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Fabrication, Questions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.