AC : Composant électronique 555 pour la production de l'argent ionique/colloïdal

Dans le même courrier de Pierre, dans lequel il me posait la question sur le facteur de conversion des ions Ag+ (voir l’article précédent sur l’argent colloïdal), ce dernier répond à un des abonnés qui avait des questions sur le courant débité lors de l’électrolyse des électrodes d’argent. Je vous laisse apprécier la réponse que Pierre apporte.

Bonjour,

Étant plus électronicien de formation que mécaniste, je me suis fait le générateur avec un basique 555, circuit intégré connu s’il en est un, monté en vibrateur.
J’obtiens ainsi facilement un signal carré aux deux états paramétrables et possiblement égaux qui commande un relais inverseur. Pour tenter de limiter la production d’oxyde d’argent, j’inverse le courant toutes les douze ou treize secondes, temporisation également variable sur le 555, car j’ai remarqué que plus longtemps cela n’allait pas.

Pour répondre aussi en partie à un de vos abonnés, j’ai mis dès le départ un ampèremètre dans le circuit des électrodes, et le courant commence presque toujours aux environs d’un milliampère, presque 200 V de tension continue, et si je fais un litre de solution, j’atteins lorsque le conductimètre m’indique 20.00, sa pleine échelle, environ dix milliampères. Récemment, j’ai trouvé un bidon de huit litres, et là, je n’ai pas dépassé les huit mA en plein courant, mais les électrodes sont un peu plus éloignées.

Au plaisir

Pierre,

Bonjour Pierre et merci de partager votre expérience avec les autres, je préfère laisser votre réponse avec un accès public, car c’est bien la première fois que j’expose un autre composant électronique le fameux 555, dont l’assemblage demande comme vous le précisez ci-dessus, l’art d’être électronicien. De plus, ce que je remarque, c’est que votre tension de départ est quasiment du 200 V. Ce qui est bien plus supérieur à la littérature pour les méthodes LVDC, en somme, vous êtes comme on dit, dans les méthodes MVDC (M pour Medium, tension moyennement grande et courant continu).

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Fabrication, Questions, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.