AC : Questions posées par un nouvel abonné sur la fabrication de l’argent ionique.

Je viens de recevoir un courrier d’un nouvel abonné qui contient plusieurs questions que je vais essayer de répondre au mieux. Ci-dessous, son courrier.

Bonsoir,

J’ai parcouru une bonne partie des documents destinés aux abonnés et quelques points restent obscurs. Concernant le Timer VM136 (Velleman) : à quoi correspond Pause et Pulse ? Je suppose que les inversion de polarité peuvent être entrecoupées de pauses et que Pulse correspond à la durée de chaque inversion.

Mais je ne vois pas l’intérêt de pauses entre les inversions.  Si j’ai bien compris on ne peut pas faire plus d’une minute dans un sens ou dans l’autre : quel temps avec vous retenu pour chaque cycle ? Le MK 111 parait proche d’après la photo, savez vous ce qui les différencient, les temps données étant identiques

Vous parlez quelques part d’une baisse de tension en fin d’électrolyse de quelle manière l’obtenez vous ?

Avez vous pu déterminer les plages d’intensité de courant nécessaires pour avoir des résultats optimum ? Ainsi que les tensions et les temps pour de 5 à 10 ppm ? Cela n’apparait pas dans vos textes. J’ai vu qu’un abonné parle de 14 heures : je suppose qu’il travaille avec un bridage du courant.

Je ne suis pas parvenu à mesurer avec mon multimètre le courant passant (sous 12 volts) par mes électrodes quand j’ai voulu tester plusieurs eau de départ (eau du robinet, de l’osmoseur, distillée). Je pense qu’un grand progrès pourrait être accompli en cadrant les variations de courant optimum (entre début et fin d’électrolyse) d’où mon idée qu’une fois déterminer les limites, il suffirait d’un bridage du courant maximum (éventuellement réglable par un potentiomètre) pour éviter l’effet d’emballement.

Outre l’inversion de polarité, un contrôle online du courant débité, il suffirait sans doute de brider le débit du courant maximum par un potentiomètre. Reste le minutage de la durée de l’électrolyse : là je n’ai pas trouvé de composant idéal. On a les programmateur mais il faut faire faire un tour au cadran pour relancer un cycle. On trouve un minuteur à encastrer de 60 minutes mais il est trop gros pour le mettre dans un boitier. Pour des temps longs je n’ai rien trouvé de souple et soit on a un choix arbitraire de durée programmable par DIp ou le problème du calibrage du kit. Donc impossible apparemment de trouver un kit qui permette d’ajuster la durée de l’opération entre quelques minutes et plusieurs heures.

J’ai vu que pour la qualité de l’eau vous recherchez une eau ultra pure. Je m’étais contenté jusqu’à présent d’un distillateur (Waterwise à 299 € chez Coplan) qui ne donne une eau à 2 ou 3 microsiemens après filtrage préalable au charbon. Je suppose que vous utilisez soit quelques gouttes d’AC soit du bicarbonate (sodium, potassium ?) pour le démarrage. A la réflexion utiliser de l’AC me parait plus judicieux. Je me contentais de mes 2 ou 3 yS c’était un peu long à démarrer mais ça marche.

Je réalise que l’inversion de polarité est chose importante et si j’avais des indications sur les débit de courant initial et terminal, je crois pouvoir rationaliser le processus.

Auriez vous une solution pour trouver un agitateur magnétique pas cher. J’en avais un en plastique qui a disparu et je ne sais plus où j’avais trouvé ce bidule il y a + de 30 ans quand je faisais de la photo. Ça me servait à préparer mes bains.

Merci d’avance pour les éventuelles précisions que vous pourriez me fournir.

DD.

Bonjour,

Je vais essayer de répondre à toutes vos questions et comme vous avez plusieurs questions, je vais certainement répondre en deux fois.

Vous avez une question concernant le composant VM136 (Velleman). En réalité, ce composant à la base ne fait qu’émettre des impulsions qui durent entre 0 et 5 secondes, la pause dure entre 2,5 et 60 secondes, monté avec un relais 2RT, cela permet de simuler un changement de polarité.

A la base comme la durée de l’impulsion (entre 0 et 5 secondes) et celle de la pause (entre 2.5 et 60 secondes) n’est pas symétrique, il n’a pas beaucoup d’intérêt pour nous sauf si on peut augmenter la durée des impulsions. Dans le composant VM136, il y a déjà un relais ou commutateur si vous voulez, mais le fait d’ajouter un deuxième relais comme le 2RT, on arrive à rendre symétrique la durée de la pause et des impulsions, par conséquent, notre périodicité pour le changement de polarité. Voilà ce que j’ai compris avec le temps, il se peut que j’ai encore loupé quelques point de détails.

Concernant le MK111, c’est exactement la même chose, sauf qu’il est en kit, autrement dit, une fois que vous le montez (soudure et autres) vous obtenez un VM136. Cependant, un autre abonné m’a transmis un autre composant électronique le VM188 qu’il a acheté chez AG électronique à Lyon, dont la pause et l’impulsion sont réglables jusqu’à 60 heures. je ne l’ai pas encore divulgué, parce que je comptais l’étudier plus ou l’utiliser, mais je le fais maintenant au cas où cela pourrait vous intéresser.

Vous aviez également une question sur la durée des pauses et des impulsions que j’ai pu retenir. J’ai essayé plusieurs choses, mais en règle générale, je démarre la solution sans le VM136 pendant 40 minutes, et je change manuellement après vingt minutes la polarité, après ces quarante minutes, je mets en place la minuterie ou le VM136 qui change les polarités toutes les 30 secondes et ce, pendant 1 heure et demi.

En deux heures, j’ai une solution à 5 ppm, sachant que j’ai 4 électrodes dont les pôles + et – sont écartées d’à peu près de 10 cm. Généralement à 5-6-7 ppm j’arrête tout, car cela me convient.

Pour les autres questions, je vais poursuivre dans un second article.

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Fabrication, Questions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.