EM : L'effet Placebo (Cross Currents)

Je ne vais pas définir l’effet Placebo ni même remplacer le Larousse médical, mais j’aimerai apporter un exemple tiré du livre de Dr. O Becker (Cross Currents) pour montrer à quel point, le corps humain est capable d’opérer sa propre guérison. le Dr; O Becker, dans son livre rapporte le témoignage d’un homme atteint d’un cancer en phase terminale dans les années 60, à l’époque d’avant les traitements de chimiothérapie où le médicament Laetrile était utilisé. A cette époque, le Laetrile était considéré comme ayant des propriétés pour lutter contre le cancer. Certains médecins renommés avaient permis à ce produit d’être largement utilisé quoique avec des résultats très mitigés. Un peu comme au temps de Marie Curie pour les propriétés radioactives de l’uranium et autres éléments radioactifs.

Certains patients déclaraient avoir été complètement guéris, alors que d’autres attestaient que ce produit avait eu aucun effet sur eux. Donc, le patient en question demande à son médecin de lui prescrire du Laetrile comme dernier remède. Son médecin ne voyait aucune raison de refus, puisque de toutes les façons, cet homme était condamné, de plus, il avait eu connaissance de plusieurs personnes sur qui, ce médicament avait eu un effet bénéfique. A partir du moment où ce patient commença ce traitement à base de Laetrile, son état s’améliorait de façon impressionnante, la taille de la tumeur diminua considérablement et ses douleurs disparurent.

Quelques mois plus tard, lorsque son cancer avait disparu et que le patient sentait une nette amélioration de son état général, il lut dans la presse les comptes rendus d’AMA comme quoi, le Laetrile n’avait aucun effet sur le cancer. Peu de temps après cette information, son état s’aggrava et petit à petit, la tumeur réapparut, c’est alors que le médecin du patient lui dit qu’il avait réussi à préparer une dose beaucoup plus efficace de Laetrile pour le lui injecter chaque jour, en réalité, cette dose n’était autre que de l’eau distillée, mais le patient pensait que c’était du Laetrile. De nouveau, la patient recouvrit toutes ses capacités et guérit avec la tumeur qui se résorba.

Malheureusement, quelques temps après, les mêmes conclusions sur le laetrile furent tirées par le FDA, pronoçant le verdict que ce dernier était sans aucun effet dans le traitement du cancer, ainsi, l’homme fut persuadé et son état s’aggrava. Il mourut quelques semaines après cette annonce. Il n’y a absolument aucun doute que l’effet de ce produit est nul dans la lutte contre le cancer. Le patient ci-dessus put à deux reprises recouvrir de son cancer simplement grâce à une profonde croyance, renforcée par l’autorité de son médecin, comme quoi, ce traitement fonctionnerait.

Dr. O Becker, montre à travers cette histoire et d’autres que je ne vais pas rapporter ici, que ce conditionnement « positif » permet à notre conscience d’avoir accès au système de contrôle électrique (de type faible courant continu, DC en anglais) de l’organisme, au même titre que les expériences faites sur les os fracturées (voir la série d’articles sur le Body Electric) et la régénération des membres chez certains animaux comme la salamandre, grenouille, ou rat. Cet accès au système de contrôle électrique engendre un processus de guérison, dans le cas de la tumeur, il permet de réguler, n’inhiber ou d’accélérer la croissance en taille.

L’effet Placebo est un effet basique et un outil extrêmement important dans la médecine traditionnelle qui a été régi par la médecine actuelle, à tel point qu’un médecin serait déchu de l’ordre si l’on venait à apprendre qu’il a agi envers un patient comme le médecin ci-dessus. Le Dr. O Becker renchérit en disant que lorsqu’il est entré dans l’ordre des médecins, on leur apprenait (fin de la seconde guerre mondiale) que la façon dont on traitait les patients était tout aussi importante que la maladie que l’on soignait. Car à cette époque, peu de médicaments efficaces existaient et un médecin devait profiter de l’attitude du patient pour résister à la maladie. Dans ces temps, cet état de choses faisait partie de la relation « patient-médecin ». Si le médecin est capable d’assister le patient pour que ce dernier développe la conviction, qu’il va guérir avec son aide, alors, non seulement le mental du patient mais surtout tout son corps permet une guérison.

A suivre …


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Electromagnétisme, Témoignages, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.