G : Effets puits (Economie)

Cet article est le dernier de cette série, j’aurai pu choisir autre domaine, mais l’économie est un domaine dans lequel beaucoup de phrases creuses et vagues sont dites pour attiser l’égo de tout un chacun. Je ne vais pas m’étendre sur plein d’exemple, je vais en citer un et je vais étoffer autour. La phrase que je vais choisir a été un slogan, celle ci est « Travailler plus pour gagner plus« .

Je suis sûr que plein de personnes peuvent s’identifier à travers cette phrase, ces personnes peuvent dire la même chose que les personnes qui ont « surfé » sur la vague du « bug de l’an 2000 » ou d’internet pour empocher beaucoup de bénéfices, voire augmenter leur revenu. Mais, voyez vous, ce qui m’intéresse n’est pas tant que trois personnes sur 10 ont bénéficié concrètement des vagues ou de la mode, c’est plutôt le devenir de toute la société dans son ensemble.

Pour étayer mes dires, il faut tout d’abord comprendre un principe auquel nous sommes devenus insensibles pour la plupart. Dans le livre de Henri Broch et de Georges Charpack, les auteurs parlent de « la gradation du risque« . De quoi s’agit-il ?

Les auteurs donnent un exemple que j’ai repris ci-dessous :

Prenez une grenouille et placez-la dans l’eau chaude. Elle cherchera à s’enfuir instantanément, mais si vous la placez dans l’eau à température ambiante et vous chauffez l’eau graduellement, elle restera sagement et finira par cuire.

Ce principe est vérifiable également avec l’inflation dans le domaine de l’économie. L’inflation n’est pas l’augmentation des prix contrairement à ce que la plupart d’entre nous pensons. Elle est la dévaluation de la monnaie d’échange. Plus une monnaie (franc, euro, dollar etc.) perd sa valeur, plus les artisans, commerçants et tout acteur économique ajustera la valeur de ses biens ou de services en fonction.

Une monnaie d’échange ne garde sa valeur que si elle est stable ou augmente proportionnellement en fonction de l’augmentation des biens ou des services dans une société. Si cette même monnaie augmente de façon disproportionnée par rapport aux biens ou services disponibles, alors sa valeur va baisser et de ce fait, le prix des biens va augmenter.

Pour que la monnaie d’échange perde sa valeur, il suffit d’en fabriquer en grande quantité et de manière disproportionnée par rapport aux biens de consommation et aux services. Or qui fabrique aujourd’hui cette monnaie d’échange ? Une fabrique privée* (cette vérité monétaire est complètement occultée de nos jours par les médias et les universités ou écoles), cette fabrication n’a aucune limite théorique, si ce n’est « la gradation du risque« . En somme, nous sommes les grenouilles en train de cuire à petit feu, il ne faut pas que la température augmente brusquement, elle doit monter graduellement et légèrement, de façon à ne pas éveiller les soupçons.

Je donne un exemple, depuis un an, en sortant de la piscine, je m’achète chez Paul deux pistolets d’une valeur de 1 euro (6,59..francs), aujourd’hui, je donne un euro pour deux pistolets et la vendeuse me dit que ce matin, il y a eu une augmentation, c’est maintenant 1 euro et dix centimes (7,23.. francs), cela fait 10% d’augmentation.

Revenons maintenant à notre fameuse phrase, « travailler plus pour gagner plus », lorsque l’on entend cette phrase, il est évident que tout le monde se sent concerné, donc, beaucoup de gens se reconnaissent, un des objectifs de l’effet puits. Or en réalité, ce que l’on nous dit pas, c’est que travailler plus n’est pas forcément gagner plus pour la majorité de la population, car pour la majorité, leur salaire n’augmente pas d’au moins dix pour-cent, et ce pour au moins garder le même niveau de vie. Par ailleurs, j’ai demandé à la vendeuse si le poids avait changé, car c’est également une autre forme d’inflation.

L’analogie qui permet de mieux comprendre ce phénomène de paupérisation (à petit feu avec la gradation du risque) est la suivante, imaginez vous dans une barque avec deux rames, vous êtes dans un canal artificiel avec un courant et vous remontez le courant. Afin de maintenir la même vitesse (donc le même niveau de vie) vous devez ramer plus car le courant augmente graduellement (la monnaie d’échange perd de sa valeur et votre revenu ne suit pas la même tendance vers la hausse pour compenser).

Certes, les plus vigoureux (malins) et sportifs (avec des dents longues) vont ramer encore plus et certains, davantage pour parvenir à hausser leur rythme (niveau de vie), mais la plupart vont abandonner faute d’épuisement et le courant va les emporter, ces personnes viennent grossir les chiffres des clodos (terme que l’on utilise plus, car un terme fâcheux !).

Alors finalement, la phrase décortiquée donne celle ci : Vous allez devoir ramer (travailler) plus pour maintenir un rythme (un niveau de vie) acceptable ! Certains parmi vous me rétorqueront que je suis plus malin que les autres, j’épargne de l’argent, je vous répondrai que votre épargne perd autant que la monnaie de singe, puisque votre épargne est en monnaie de singe et celle ci a cours légal, autrement imposée pour faire du commerce.

Maurice Allais, prix Nobel de l’économie, dans son livre « Impôt sur le capital et la réforme monétaire » consacre un chapitre entier sur :

« La gangrène de l’inflation et la destruction de la société libérale »

Déjà, dans les années 70 et certainement même avant, lui et plein d’autres économistes (je ne parle pas de Keynes) de sa trempe avaient prédit ce que l’on vit aujourd’hui. En fin de compte, nous (patrons de PME/PMI, artisans ou salariés) ne sommes que des grenouilles qui sommes en train de cuire à petit feu, nos libertés s’amenuisent et notre esclavage est plus que jamais d’actualité !!!

L’effet puits et la gradation du risque recèlent beaucoup de techniques afin de tromper tout un chacun !

* Le fait que la fabrique soit privée ou publique n’a pas trop d’importance, le plus important réside dans le fait qu’il faille une matière première pour fabriquer la monnaie d’échange, si la matière première pour la fabriquer est le papier et l’encre, c’est là où est le problème, car le papier et l’encre peuvent être trouvés en quantité illimitée.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Généralités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.