G : Effet puits

J’ai l’habitude de préfixer depuis octobre 2010 les articles par A (sur l’argent métal), AC (Argent colloïdal), EM (Électromagnétisme) et MC pour (Métaux colloïdaux). Avec cet article, j’introduis une nouvelle lettre G pour général.

En effet, depuis peu, je lis l’excellent livre de Georges Charpak (prix Nobel de physique) et Henri Broch (professeur à l’université de Nice-Sophia Antipolis et directeur du Laboratoire de Zététique. Le laboratoire Zététique pour peu que j’ai lu et compris, s’intéresse entre autres aux phénomènes « paranormaux » afin de permettre à tout un chacun de démontrer par des expériences en laboratoire ses compétences, tels les radiesthésistes et toute autre personne.

Le livre que je suis en train de lire s’appelle « Devenez sorciers, devenez savants« . L’objectif de cet article n’est bien évidemment pas de parler des radiesthésistes pour lesquels j’ai beaucoup d’admiration, ni du laboratoire Zététique dont personnellement je vante le mérite d’exister  et dont je respecte l’éthique qui consiste à dire en synthèse; vous avez un don, un pouvoir ou une expérience, venez pour que la science reconnaisse et pourquoi pas l’explique. Du moins, c’est la volonté affichée et très louable, je laisse chacun se forger son opinion.

Je vais plutôt parler de l’effet puits. Selon les auteurs, cet effet est applicable à des domaines aussi variés que la politique, l’astrologie et bien évidemment les phénomènes paranormaux, etc. Cet effet peut se résumer ainsi, plus vous dites de choses vagues et creuses, plus vos auditeurs s’y reconnaissent. Je vais en citer quelques exemples afin de permettre au lecteur d’appréhender cet effet.

Dans le domaine politique, je cite :

  • Je reste fondamentalement persuadé que la situation d’exclusion que certains d’entre vous connaissent, interpelle le citoyen que je suis et nous oblige tous, à aller de l’avant dans la voie d’un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun.

Cette phrase si belle (voire limite compliquée à comprendre), est complètement creuse et vague et pourtant, nous écoutons cette phrase la veille du second tour et on risque de voter pour le candidat. Il n’y a véritablement aucun contenu précis, j’ai envie de dire. OK ! C’est quoi ton plan ? Dans quoi m’embarques-tu ?

Un autre exemple,

  • Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que la volonté farouche de sortir notre pays de la crise oblige à la prise en compte encore plus effective, d’un avenir s’orientant vers plus de progrès et plus de justice.

En somme, plus l’orateur est vague et creux et s’exprime avec conviction, plus nous adorerons, c’est comme s’il nous chantait une berceuse, nous enivrait d’illusions. Dans le livre, est reporté un tableau (de Jacques Poustis de la Réunion) sur 4 colonnes et 8 lignes avec autant de phrases creuses (les exemples cités ci-dessus ont été tirés du tableau), en considérant les combinaisons possibles, je peux vous écrire un discours politique et le pire c’est que vous allez l’adorer, bien évidemment, il faudrait que je sois connu un minimum, mais pour cela, il y a tous les médias qui vont allégrement nous mettre plein la vue si j’ai des copains.

En synthèse, nous votons pour un candidat grâce à l’effet puits (ou par réaction, ce qui revient au même) et non de manière réfléchie. Car ces mêmes phrases creuses ne font que vibrer des cordes sensibles ou sensibilisées, suite à nos expériences personnelles. Dans le prochain article, je vais parler de votre horoscope !


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Généralités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.