AC : Quelques éclaircissements concernant l'assistance que je peux vous apporter

Je viens de recevoir un second courrier d’un lecteur du blog me demandant mon assistance téléphonique, ci-dessous son courrier.

Bonjour Mr,

J’ai toujours des questions autour de la fabrication de l’AC. Serait-il possible de se contacter par téléphone que je trouve plus propice à un échange fructueux. je vous laisse mon portable si toutefois vous acceptez de bien vouloir me joindre : 06——–

D’avance merci

Eric,

Cher Monsieur,

Je comprends tout à fait que vous ayez besoin davantage d’éclaircissements quant à la fabrication de l’argent ionique/colloïdal. En effet, je suis dans le regret de vous annoncer que je ne souhaite pas faire de l’assistance téléphonique. Imaginez vous, tout un chacun me demandant de les appeler pour que je réponde à leurs questions. Que fais-je donc dans la vie ? J’ai un travail pour nourrir ma famille, comme j’imagine vous et éventuellement une vie privée !

Ce travail de recherche documentaire et de rédaction me demande beaucoup de temps, en plus de mon propre boulot et ma vie de famille avec quatre enfants. Je ne puis faire de l’assistance téléphonique, et je dirai que vous n’êtes pas le premier et je pense que vous ne serez pas le dernier à me demander de l’assistance téléphonique.

Afin d’aider tout un chacun, j’ai écrit un livret qui n’est certes pas gratuit, ni remboursable par la Sécu, mais peut déjà vous aider. Vous pouvez également vous abonner pour un an au prix de 13 euros, ce qui n’est vraiment pas cher si du moins, vous pouvez vous le permettre.

Généralement, quand un lecteur du blog m’écrit pour un conseil, mon éthique veut que je lui répond et aussi sincèrement et honnêtement que je puisse. Pour rappel, la sincérité n’est pas la vérité ! Mais, s’il s’agit de répondre à davantage de questions, j’aime autant que la personne s’abonne, et je répond à toutes ses questions, du moins, dans la mesure où je puisse le faire. Mais uniquement par courrier électronique, car vous comprenez, j’ai l’obligation et le désir de protéger ma vie privée !

Si je cède, ni vous ni les autres seront responsables, le seul qui sera responsable, sera moi ! Donc, par conséquent, je ne peux pas vous appeler pour répondre à vos questions, si toutefois, vous vous abonnez ou achetez mon livret, alors je me ferai un plaisir de répondre à vos interrogations par courrier électronique dans la limite de mes capacités afin que vous deveniez autonome et dirai-je pourquoi pas, encore plus informé que moi.

Pour rappel, si vous ne voulez dépenser aucunement car vous êtes convaincus comme le lecteur qui m’avait dit « qu’une passion doit restée gratuite » (voir l’article Éclaircissements sur le principe de rendre payant les articles*), je comprends et respecte votre point de vue, dans ce cas ci, je vous invite à vous tourner vers le livre de Frank Goldman qui est disponible en pdf gratuitement sur internet (autrement le livre est indisponible), quoique, je pense que vous m’ayez mentionné son livre dans votre dernier courrier, ce qui me fait dire que vous l’avez déjà lu.

Merci encore d’avoir pris le temps de m’écrire et j’espère que vous comprenez ma position, sinon, je ne puis rien faire pour vous, c’est ainsi et pas autrement !

Cordialement,

* D’ailleurs ce même lecteur s’est abonné plus tard et a fait son mea-culpa, puisque depuis six mois maintenant, il doit m’envoyer un document qu’il aurait du écrire, je l’attends toujours ! Je vous garantis que le travail de rédaction et de recherche documentaire (comme tout autre travail) ne se fait pas en claquant des doigts et même avec passion !


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Généralités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.