AC : Que dit « Project On Emerging Nanotechnologies » au sujet de la toxicité des nanoparticules d’argent? (II)

Dans cet article, je poursuis donc, ce que j’avais commencé dans le précédent, dans le document, l’auteur énumère de manière synthétique l’état de l’art sur la toxicité de l’argent métal, que connait-on et quelles sont les limitations afin de déterminer précisément comment éviter une pollution à l’argent.

Pour les références, merci de vous reporter à l’article précédent.

Je cite :

  • Les concentrations d’argent dans les eaux naturelles, même celles qui sont contaminées par les activités humaines, varient entre 0,03 à 500 nanogrammes/litre (ng/L). Même une pollution excessive due aux nanotechnologies à base d’argent est peu susceptible de produire des concentrations au-delà des ng/L. Les méthodes pour la protection de l’environnement doivent être capable de détecter des changements de concentrations dans cette fourchette.
  • Les tests de toxicité devront mettre l’accent sur ​​les conditions d’exposition réalistes et dans des limites d’expositions en terme de quelques dizaines ou centaines de ng/L, et non sur la toxicité aiguë à court terme. Des tests de toxicité dans des études de environnementaux sensibles ont montré que le métal d’argent est toxique à des concentrations égales ou supérieures à 50 ng/L. Une étude bien conçue sur la toxicité des nanoparticules à base d’argent a montré qu’à des concentrations encore plus faibles, l’argent est toxique pour le développement des embryons de poissons. Même si les concentrations potentielles de contamination des eaux peuvent sembler faibles, les risques environnementaux ne peuvent pas être écartés.
  • Les risques environnementaux causés par l’argent peuvent être atténués par une tendance qu’ont les ions d’argent à former des molécules complexes et stables, qui sont apparemment de très faible biodisponibilité et de toxicité. En particulier, les complexes formés avec des sulfures réduisent fortement la biodisponibilité dans certaines circonstances. Il n’est pas encore clair dans quelle mesure les réactions de spéciation auront une incidence sur la toxicité due aux nanoparticules d’argent. Si les revêtements  à base de composés organo-sulfurés ou de complexation réduisent la biodisponibilité de même dans les eaux naturelles, les risques pour les eaux naturelles seront réduits. Mais il est également possible que de ces interactions chimiques, des ions d’argent soient libérés, qui à leur tour viennent comme un mécanisme similaire au « cheval de Troie » pénétrer dans la membrane des organismes ou dans des cellules. Dans ce cas, une accentuation des risques pour l’environnement serait à prévoir en plus de celui causé par une masse semblable d’argent. Le mécanisme de cheval de Troie est un domaine important pour la recherche future, en particulier pour les nanoparticules d’argent.
  • L’avenir des nanoparticules d’argent dans l’environnement dépend de la nature de la nanoparticule. Les nanoparticules qui agrègent et/ou s’associent à des matières dissoutes ou de particules dans la nature devront se déposer dans les sédiments ou les sols. La biodisponibilité de ces composés sera déterminée par leur absorption lorsqu’ils sont ingérés par les organismes. Certains types de nanoparticules d’argent  sont conçus pour rester dispersés dans l’eau. Cependant, la persistance de ces particules, sur des périodes qui nous intéressent dans le cadre de l’environnement (jours, mois et quelques années), n’est pas connue.

=> AC : Que dit « Project On Emerging Nanotechnologies » au sujet de la toxicité des nanoparticules d’argent? (III)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Risques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.