AC : L’argent et le soufre (Ag2S), quel rapport avec l’argent colloïdal

Je vais écrire une série  de deux articles au sujet du sulfure d’argent. Alors, pourquoi ? Et bien,tout simplement parce que vous avez du remarquer comme moi certainement, que les ustensiles (en verre) se noircissent à la longue lorsque l’on manipule de l’argent et notamment de l’argent colloïdal.

C’est la raison principale pour laquelle, j’ai abandonné par exemple le vaporisateur pour le nez, car comme je l’ai évoqué dans un des articles; l’espèce de tuyau en plastique qui s’introduit dans la fiole permettant de vaporiser des gouttelettes fines d’argent colloïdal dans le nez devient gris dans la durée.

Une des raisons de cette coloration pourrait venir de la réaction avec le ressort qui permet de pomper l’eau et de vaporiser le contenu de l’argent colloïdal. Mais ce n’est pas uniquement dû au ressort, voire, je dirai que c’est davantage dû au soufre présent dans l’air.

Je prends un autre exemple, ce sont les flacons qui permettent d’introduire des gouttes d’argent colloïdal dans les yeux. Ces flacons sont tout est en verre, sauf la partie extérieure qui est en caoutchouc, prévue pour pomper le contenu du liquide dans le cylindre creux (en verre). Or après une durée longue d’utilisation, ce cylindre devient également noire (par endroit) et pourtant dans ce mécanisme, il n’y a aucun ressort métallique.  C’est de nouveau la présence du soufre dans l’air qui donne cette couleur.

Un autre exemple est celui d’un mélangeur en verre que j’utilisais ou que j’utilise de temps à autre pour mélanger ma solution. Et bien, je remarque la même coloration grisâtre ou noirâtre (de manière disparate) sur le mélangeur en verre, c’est encore la présence du soufre.

Ci-dessous, j’ai tiré quelques extraits du site http://www.dotapea.com/chap19oxydationsmetaux.htm qui m’ont paru intéressants, ce sont des extraits compilés que j’ai réorganisé de manière à présenter un ensemble cohérent.

Je cite :

L’argent métallique, par réaction avec le soufre se transforme en sulfure et le sulfure d’argent est brun noir. Par exemple, si nous avons un œuf placé dans un plat en argent, plus qu’une oxydation de l’argent, nous avons une sulfuration, réaction simple, rapide et qui donne des tons noirs/bruns.

Alors pourquoi il y-a-t-il du soufre dans l’œuf pour réagir avec de l’argent ? Il y a des acides animés* sulfurés, les composés soufrés sont toujours très « odorants ». Par exemple, l’odeur des œufs pourris.

Il y a du soufre en quantité importante dans notre environnement et même en nous. Dans la sulfuration d’un métal, on forme un sulfure ou un sulfate, par exemple Sulfure de fer (FeS) ou pyrite. Sulfate ce cuivre CuSo4.

C’est à cause des niveaux électroniques et selon la position des électrons que la coloration noirâtre dans le cas de l’argent se fait voir ou des couleurs vives dans le cas du cadmium. Le soufre provient également de la pollution atmosphérique en particulier du charbon ou des acides sulfuriques utilisés notamment pour la fabrication du papier.

Par exemple, le calque est le plus connu ou d’autres types tels le parchemin et le papier huilé. Le procédé de sulfuration est plutôt simple (trempette dans un bain d’acide sulfurique).

Fin de citation

C’est essentiellement pour ces raisons que je me suis tourné vers des pompes qui permettent de vider l’air des bouteilles dans lesquelles l’air y pénètre. Je nettoie également mes électrodes avec un chiffon propre dès que l’électrolyse est terminée. En tout cas, la couleur noir est signe de la présence de soufre dans l’environnement.

A suivre …

*Les acide animés ont une fonction acide (H+) et une fonction amine (NH2).


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Risques, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.