AC : Argyrie 5 : décoloration des yeux due à l'argent

Je continue sur ma lancée sur l’argyrie et j’ai trouvé un document issu de l’institut scientifique de Pavia en Italie. Dans cet article les scientifiques parlent d’un cas d’argyrie (de nos jours) du à l’argent. il est vrai que ce cas d’argyrie n’est pas du directement à l’utilisation d’Argent colloïdal ou même de composés d’argent comme le nitrate d’argent, mais simplement à l’utilisation et la manipulation du métal d’argent quotidiennement et ce, pendant une longue durée. Ci-contre le document de référence qui est en anglais :Un cas d’argyrie. Je ne connais pas le sérieux des scientifiques, par contre, cette étude a retenu mon attention pour son aspect concret d’une personne qui a été victime de l’argyrie.

Je cite,

Des petites quantités d’argent (AG) sont absorbées par nous les êtres humains à l’aide des différents régimes alimentaires, même si le rôle physiologique de l’argent dans les tissus humains est nul. Dans le cas de l’exposition professionnelle ou iatrogène, l’argent (Ag) est moins toxique que d’autres métaux xénobiotiques (comme le plomb et le mercure) et les effets cliniques les plus communs sont la décoloration (agyrie) en gris de la peau et autres tissus mous, en raison de l’accumulation généralisée du métal et la décoloration de l’œil, de la peau externe ou interne des muqueuses, causée par l’absorption locale et des dépôts d’argent (Ag).

En outre des composés solubles d’argent (Ag) peuvent endommager le foie et les reins, et provoquer une irritation des yeux, de la peau, des voies respiratoires et intestinales, ainsi que provoquer des modifications hématologiques.

Nous décrivons ici les résultats cliniques et pathologiques d’un cas exceptionnel d’argyrie survenu (dans notre époque) diagnostiqué suite à une exposition prolongée en milieu professionnel, d’une personne à un âge avancé. Le sujet est un homme de 71 ans, travaillant à partir de l’âge de 17 ans comme un artisan produisant une variété d’objets en métal argent, comprenant des vases, des assiettes, des plateaux, et des cadres.

Ces articles ont été créés par soudage de coupe et le martelage des feuilles, les feuilles en argent ont été travaillées de manière à obtenir des formes variées. Par la suite, ces objets ont été polis et re-argenté dans un bain galvanique. Le banc de travail étant situé à une distance approximative de 30 à 40 cm du visage du sujet, qui ne portait jamais de dispositifs de protection oculaire ou respiratoire. Aucun système d’aspiration était présent dans le lieu de travail. le patient ayant l’habitude de travailler jusqu’à 8 h par jour, en alternant l’artisanat et la vente des articles.

Son activité de production a progressivement diminué au cours des dernières années. Il n’a jamais utilisé de médicaments à base d’argent ou de composés d’argent métal. Lorsque le sujet nous a été présenté, sa concentration en argent dans l’urine était de 0,10μg/l (0,15μg/24h), soit dans la fourchette de référence (de 0,04 à 0,88 mg/l) pour la population italienne en général. Aucune autre donnée environnementale ou biologique était disponible.

Le patient ayant déclaré que sa vision (à la fois proche et lointaine) s’est aggravée au cours des derniers mois. Il ne se plaignait pas d’une mauvaise vision nocturne ou d’autres symptômes visuels. Les analyses médicales générales de routines telles que; analyse de sang et d’urine, d’électrocardiographie, et radio-imagerie de la poitrine se sont déroulées sans incident. L’examen oculaire a révélé une décoloration bilatérale en bleu-gris de la conjonctive bulbaire et du tarse, ainsi que de la cornée. Aucune pigmentation anormale de la peau ou d’autres muqueuses externes a été noté. L’acuité visuelle du patient (sans une amélioration avec des lentilles) étant de 5/10 pour l’œil droit et 4/10 pour celui de gauche.

Fin de citation

=> AC : Argyrie 6 : décoloration des yeux due à l’argent suite & fin


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Documentation, Risques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.