AC : Argyrie 2

Dans cet article, je poursuis mes recherches sur l’effet d’argyrie. J’ai donc épluché les différents documents qui relatent l’argyrie et ses effets. Un des documents qui a retenu mon attention est celui ci « L’Union pharmaceutique : journal de la Pharmacie centrale de France : organe des intérêts scientifiques, pratiques et moraux de la profession » et qui se trouve ici : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5412048p.r=argyrie.f42.langFR.hl.

Qu’apprend-on dans cet extrait ?

Tout d’abord, il s’agit encore du nitrate d’argent comme composé d’argent qui a produit l’argyrie. Puis, l’administration d’un centigramme (je suppose par jour) pendant dix ans a engendré la coloration bleuâtre. Cette coloration n’est pas limitée à la peau mais également des membres internes. L’exposition au soleil amplifie cette coloration et enfin cette coloration ne présente pas d’irritations particulières.

Je cite :

1920/08 (A61,VOL61)

Séance du 11 juin

Un cas d’argyrie, par M. Guillemot, Mme Michaux et M. H. Duval.

Les auteurs ont présenté à la Société médicale des hôpitaux du 4 juin un cas typique d’une affection qu’on ne rencontre plus maintenant que bien rarement dans nos hôpitaux : l’intoxication chronique par l’argent ou argyrie d’origine médicamenteuses.

Il s’agit d’une femme de 64 an, tabétique ancienne. A la suite d’absorption quotidienne de 1 centigramme de nitrate d’argent, en pilules depuis 10 ans, il s’est développé une coloration ardoisée, à reflets bleuâtres. Son siège n’est pas limité à la peau ; elle atteint les conjonctivites et la muqueuse buccale. Quand au liseré gingival à teinte violacée, il fait tout à fait défaut chez cette malade.

Un trait caractéristique de la pigmentation de l’argyrie, ce sont ses relations avec l’illumination solaire. Cette pigmentation prédomine, en effet, nettement au niveau des régions découvertes et faite défaut sur les parties protégées par les vêtements. Il n’existe aucune réaction irritative du côté du tube digestif des reins et des vaisseaux.

Fin de citation

=> AC : Argyrie 3


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Risques, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.