AC : Les propriétés de l'argent métal (première partie)

Je vais traduire une étude scientifique ici même en plusieurs parties qui démontre une nouvelle fois les incroyables capacités de l’argent métal.

Pour des milliers d’années dans divers pays, en particulier l’Inde, l’argent métal a été utilisé pour ce qui est empiriquement connu pour ses propriétés bactéricides afin de conserver l’eau ainsi que des aliments. Une étude récente de Das et al. fournit la donnée remarquable que quelques 275 000 kg de comestibles sous forme de feuilles d’argent métallique sont consommés chaque année en Inde[1]. Aucun effet néfaste sur la santé n’a jamais été enregistré.

Cette preuve épidémiologique comme quoi l’argent métal n’est pas toxique en aucune manière n’a pas besoin de plus de commentaires. Davantage de preuves dans le fait que la consommation d’argent métallique est sans risques se trouve dans la consommation à l’échelle mondiale de (soi-disant) Argent Colloïdal, souvent fabriqué par quelques millions de  citoyens (Note personnelle : j’en doute un peu) chez eux sous forme électrochimique sans aucun effet secondaire.

Malheureusement, la distinction entre les atomes d’argent et les ions d’argent n’a pas été clairement identifiée dans de nombreuses études médicales, de même que la distinction entre de l’argent soluble sous forme d’ions et un complexe organique.

En Grèce et dans l’empire romain en Europe, l’utilisation de l’argent par les classes aisées, ainsi que dans la fabrication d’ustensiles pour l’alimentation des enfants (et adultes) sont certainement dues pour les mêmes raisons. Aux États-Unis, lors de la migration vers l’Ouest, les cow-boys, les miniers, et les différents avant-postes régulièrement introduisaient des pièces d’argent dans leur eau potable afin de la garder en sécurité.

En 1900, une variété d’appareils, de médicaments, etc. faisaient une large publicité de l’argent dans différents remèdes de santé (Voir figure 1 dans l’article). Aucun article scientifique ne défiait l’efficacité clinique des médicaments à base d’argent (Note personnelle : cela ne veut pas dire qu’il n’y en ait pas eu depuis). Mais au cours des prochaines décennies après la découverte de la pénicilline, l’émergence de composés organiques, les antibiotiques biochimiques causèrent la disparition de ces anciens (mais beaucoup moins cher) remèdes, pourtant les endoprothèses en argent et d’autres dispositifs médicaux composés en partie du métal argent et utilisés de façon continue dans les grands hôpitaux depuis plusieurs décennies, attestent de l’efficacité bactéricide du métal.

Récemment lors d’une conférence de « American Physical Society » à Baltimore, en mars 2006, Storey a fourni des données sur un autre exemple récent de l’utilisation de revêtements d’argent métallique sur diverses prothèses  et implants[2].

Il est moins connu que l’argent métallique a une deuxième utilisation majeur dans la santé humaine, et notamment dans la réduction de la douleur (Note personnelle, voir l’article sur le blog Argent colloïdal ou Paracétamol). Dans cette application, les raisons sont la conductivité électrique élevée et l’inertie chimique du métal. La douleur est réduite chez les mammifères en court-circuitant les circuits de la douleur électrique. Alors que d’autres métaux peuvent être utilisés, l’aluminium s’oxyde trop vite, et l’or est trop cher pour l’usage commun.

Ainsi, une industrie s’est développée autour de polymères en forme de plaques d’argent (surtout en nylon) afin de fournir des tissus bon marché et très conducteur. Dans la cicatrisation des plaies (Note personnelle : cela ne vous rappelle rien? Voir les articles de Dr. O. Becker « The Body electric »), en particulier dans de nombreuses organisations militaires, les deux propriétés de conductivité élevée et l’action bactéricide sont combinées en utilisant un Aquasol d’argent (une solution en argent) avec des vêtements argentés, chaussettes, gilets, manteaux et ensemble (par exemple pour la course de chevaux) qui sont maintenant couramment disponibles[3].

L’utilisation médicale la plus avancée d’argent métallique se trouve dans l’examen des premiers travaux de Flick et Platte qui comprend des références aux travaux classiques de Becker et Spadaro (Note personnelle : voir les articles sur « The Body Electric »), dans lesquels la présence d’argent métallique dans de l’eau et un courant électrique, ont été utilisés dans une grande variété de procédures chirurgicales[4][5]. Pour un examen complet voir le document de Flick et Platte regroupant les travaux classiques sur les régénérations et la croissance de membres chez les salamandres[4].

Plus important encore, Flick détaille dans ses données sur des cas cliniques de la repousse d’un doigt humain en utilisant les vertus combinées de la conductivité de l’argent et ses effets bactéricides ainsi que d’autres phénomènes qui donne un résultat inégalé dans la repousse des membres humains[3].

A suivre …

[1] M. Das, S. Dixit and S.K. Khanna: Food Additives and Contaminants, 2005, 22, 1219.

[2] D. Storey: Proc. American Physical Society March Meeting on ‘Low temperature IPD AgO bacterial static/bactericidal coatings for various medical applications’, , Baltimore, MD, 2006.

[3] A. B. Flick: Proc.MRS–E/MRS-Imeeting on ‘Silver healing’, Boston, MA, November 2004.

[4] A. B. Flick and V. Platte: ‘Clinical applications of electrical silver iontophoresis’, Proc. 1st Int. Conf. on ‘Gold and silver in medicine’, Bethesda, MD, May 1987.

[5] R. O. Becker and J. A. Spadaro: J. Bone Joint Surg. Am., 1978, 60, 871.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Documentation, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.