AC : Bilan printanier

Bon dans cet article je fais de nouveau un bilan sur mes allergies à la fin du printemps. Que dire ? Rien de spécial, c’est génial à part le fait que je vais à la piscine trois fois de suite depuis quelques temps, le nez bouché n’est plus (peut-être grâce à la saison chaude, quoique sur la région parisienne, ce n’est pas vraiment cela), mais peu m’importe le temps, je me sens bien, je ne bois quasiment plus beaucoup d’argent colloïdal sauf de temps en temps. Mes yeux, super, ma toux, rien à signaler si ce n’est qu’au travail, la climatisation me fait tousser de temps en temps, mais rien à avoir avec ce que j’ai connu. Cela fera bientôt un an (en septembre) qu’on prend de l’argent colloïdal, personne dans la famille, ni ma belle mère a tourné au bleu, ni au gris, mais peut-être qu’il faille attendre, car devenir schtroumpf ce n’est pas si simple, c’est toute une initiation, il faut surtout beaucoup de sels d’argent.

Il y a juste un point, ce sont les mycoses de mes pieds, surtout les démangeaisons, maintenant avec trois fois par semaine de piscine, systématiquement, quand j’en sors, j’ai des démangeaisons aux doigts de pieds, surtout au pied gauche et je les traite avec de l’argent colloïdal. Il est vrai que parfois je succombe et je les gratte (la nuit) et donc la peau s’irrite, alors en appliquant des gazes tantôt séchées à l’argent colloïdal ou mouillées, j’arrive au bout d’un jour à enrayer le tout pour de nouveau avoir à recommencer après une autre séance de piscine.

Par exemple, vendredi soir je suis allé à la piscine, dans la nuit j’avais envie de gratter, j’ai donc fait des pansements à l’argent que j’ai gardé toute la journée de samedi et ce matin dimanche je n’ai plus rien si ce n’est une peau entre les doigts de pieds propre et sans craquelures, jusqu’à mardi ma prochaine séance je n’aurai rien et puis après la piscine je vais devoir recommencer le traitement et ainsi de suite. En hiver, ce phénomène était moins fréquent par contre, j’avais le nez plus souvent bouché. De deux choses l’une, soit c’est le climat du printemps qui agit ou alors à la piscine, selon la période de l’année hiver ou printemps, ils changent leur dosage de chlore ou de produits désinfectant ou autres, pour résumé, en hiver, j’avais plus souvent le nez bouché que de démangeaisons aux pieds et au printemps, c’est l’inverse.

Mise à part ce désagrément des démangeaisons, je me porte à merveille et pas encore de signe bleu ou gris à l’horizon, pour information, je ne ferai plus de bilan sauf si un cas anormal s’avérait être important à signaler. Je pense que j’ai été assez clair sur le bienfait de l’argent colloïdal sur mes allergies. Si toutefois, je tourne au bleu ou au gris, je le signalerai.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Témoignages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.