AC : Plaie profonde au tibia entièrement guérie avec de l'argent ionique/colloïdal

Bon, aujourd’hui dimanche 6 juin 2010, le miracle de la vie se produit sous nos yeux, je dis bien le miracle de la vie, du corps humain et non de l’argent ionique ou colloïdal, quoique, l’argent ionique colloïdal a aidé grandement à produire ce miracle. En effet, dans les hôpitaux de nos jours, vous ne verrez pas prescrire ce genre de traitement. Cela n’existe pas tout simplement. Toujours est-il que je vais vous exposer une expérience fascinante celle de mon fils et de sa blessure.

Jeudi 3 juin à 11h00, ma femme m’appelle au bureau pour me dire que le collège l’a appelée pour prévenir que notre fils est tombé sur son tibia gauche contre un banc en béton et qu’il a une plaie profonde. L’infirmière du collège demande à ce qu’on l’emmène à l’hôpital aux urgences pour des points de sutures car la plaie est trop profonde pour mettre juste un pansement. Ma femme me demande mon avis au téléphone, je lui demande d’aller sur place et de me rappeler.

Une fois arrivée au collège, elle me rappelle et me dit que la blessure est profonde et on voit une couche blanche comme si c’était l’os, par contre en largeur, elle doit faire un centimètre et demi. Je lui demande si la blessure ressemble aux siennes (voir article deux belles entailles) quand on les avait soignées avec de l’argent colloïdal. Elle me dit qu’elle est plus profonde et craint que l’infirmière ait raison.

Sur ce, je réfléchis un peu et me rappelle avoir été à l’hôpital pour une blessure à l’avant bras il y a quelques années et comment deux internes (certainement en apprentissage) m’ont bien charcuté le bras avec deux points de sutures dont les marques sont encore visibles. Je lui dis que ce n’est pas la peine, on va s’occuper de cela à la maison. Ils rentrent tous les deux et mettent un pansement avec de la gaze imbibée d’argent colloïdal (fabrication maison 20 ppm).

Ma femme retourne à son travail et je rappelle mon fils une heure après pour lui demander de refaire un autre pansement en versant de l’argent colloïdal sur sa blessure avant d’appliquer la gaze imbibée et mettre le bandage. Il me rappelle qu’en versant de l’argent colloïdal, cela lui brûle un peu, sur ce, je lui dis que c’est normal car un peu acide.

Dans l’après midi, de nouveau il change son pansement. Le soir, je m’en occupe pour vérifier l’avancement de la régénération de la peau. Que constate-on? A notre grand étonnement, la blessure s’est rétractée dans la longueur de la profondeur de moitié sa taille, ma femme nous rappelle que c’est de la même taille que ses entailles du mois de février au niveau de la profondeur. Le lendemain matin, de nouveau on refait un pansement et il repart au collège avec pour toute la journée, le vendredi soir, on renouvelle le pansement et ainsi de suite jusqu’à aujourd’hui, que constate-on? Toute la profondeur de la blessure est entièrement résorbée, j’avais une crainte quant à ce qu’il y ait un creux avec la nouvelle formation de la peau et donc une cicatrice moche, or à notre grand étonnement, la peau est en train de se régénérer dans sa largeur maintenant, elle était d’un centimètre et demi en largeur et aujourd’hui, elle est d’un demi centimètre.

Mes craintes quant à la fermeture de la blessure proprement sans laisser une grosse marque se sont entièrement dissipées aujourd’hui. Ma femme et je dois avouer moi-même doutions un peu de notre décision, vous savez comment cela se passe dans la vie de tous les jours, à partir du moment où, vous ne faites pas comme la plupart des gens, vous êtes irresponsables. Les collègues comme l’infirmière mettent une telle pression où vous pouvez douter un instant de votre décision.

C’est la peur généralisée, c’est la voie, voire la voix officielle (grippe A ne vous rappelle rien!) qui vous dicte quoi faire, donc sur ce, ma femme préfère quand même avoir un autre avis médical sur la plaie et va voir à la pharmacie du coin le vendredi soir, or à sa grande surprise la pharmacienne lui dit, « Madame, vous faites les choses très bien, vous laissez comme cela et la blessure se résorbera toute seule ». Bien évidemment, ma femme ne lui dit pas tout, c’est la même pharmacie où le patron m’avait dit que je risquais de devenir aveugle si je mettais de l’argent colloïdal dans mes yeux.

Les armes les plus puissantes pour diriger (à sa guise) une société ne sont pas la bombe atomique ni même les armes conventionnelles, ce sont l’ignorance et la peur. Vous vous imaginez, je fabrique un remède chez moi qui est mille fois plus naturel et mieux que n’importe quel antibiotique ou antiseptique. Avec ces deux armes, vous pouvez manipuler des petits enfants et des grands comme nous.

Bref, j’ai été trop long, tout cela pour dire que l’argent ionique (même une fabrication maison à condition de le fabriquer correctement) est un remède puissant contre les blessures cutanées. C’est un antimicrobien, antibactérien, antiseptique et surtout, « ce complexe d’argent et de collagène agit comme un catalyseur biologique pour activer grâce aux fibroblastes et aux cellules embryonnaires (ou souches dé-différenciées) précédemment produits de l’épiderme à se multiplier et produire un blastème adéquat pour la régénération » (voir article La magie des ions d’argent (The Body Electric) suite et fin).

Pour ce qui est de la régénération de la peau, il semblerait avec mes expériences passées que les ions d’argent permettent au corps d’accomplir sa magie dans des temps records sans effets secondaires avérés pour le moment. Le corps humain est magique !!!


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Témoignages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.