AC : La baguette en argent (The Body Electric) N° 1

The Silver Wand ou en français la baguette en argent est le titre du chapitre 8 du livre du docteur Becker « The Body Electric ». Comme évoqué lors d’un de mes articles récemment écrit, si vous avez la possibilité de lire l’anglais, c’est un livre passionnant. Au passage, je remercie encore celles et ceux qui m’ont fait des dons afin de me le procurer. Ce livre raconte comment le docteur Becker fraîchement sorti d’internat en tant que chirurgien orthopédiste rencontre un monde médical bien arrogant et bien établi dans leur certitude pour la plupart. Cela ne m’étonne pas, le milieu de la recherche est un milieu très lucratif. Pour avoir débuté une année de thèse fondamentale à l’ENS Cachan, j’ai bien vu qu’il y a financement là où il y a un intérêt financier, sinon, tu peux mourir, on comprend pourquoi il y a eu remaniement de la recherche fondamentale en France l’année dernière car il faut que cela rapporte et tout de suite. Je ne dis pas non plus qu’il ne peut pas y avoir d’abus chez ceux qui sont payés pour rêvasser.

Bref pour revenir à nos petits, le docteur Becker raconte comment il a été chanceux de faire de la recherche dans les domaines de son intérêt et comment il a réussi à obtenir des financements de manière détournée voire directement au culot afin de poursuivre ses recherches et obtenir des résultats sensationnels. Il raconte lui même que l’intérêt de la recherche fondamentale était de découvrir des domaines laissés pour compte par beaucoup de chercheurs « orthodoxes » parce que comme aux temps de Galilée, il était établi que la terre était au centre de l’univers et une conception copernicienne était une hérésie. Bref comme dit Frédéric Bastiat, Maudit Argent!.

Bon, quels étaient ses domaines d’intérêts au docteur Becker dans les années 50-70? Eh bien, en tant que chirurgien orthopédiste, il avoue qu’il ne savait pas précisément pour quelles raisons un os fracturé gardé immobile se ressoude. Partant de là, il se documente sur toute sorte de documents écrits ou expériences rapportées par les anciens sur la régénération de membres chez tout type d’être vivants. De fil en aiguille, il découvre comme ils appellent en anglais, « The injury current », à partir du moment où il y a blessure, coupure, fracture et au sens général dommage, il y a un courant électrique constant (de très faible intensité) de dommage qui est déclenché. Je ne vais pas rentrer dans le détail car je ne vais pas écrire son livre en français ici, mais de fil en aiguille, il découvre que le corps des êtres vivant est électrique et magnétique, théorie complètement réfutée par le corps médical et scientifique à l’époque qui ne croyait que le corps était mécanique et chimique.

Dans le chapitre 8 de son livre, il raconte que par hasard, il découvre les propriétés bactéricides des métaux, dont l’argent. Je ne vais pas non plus traduire tout le chapitre 8, car j’en aurai pour quelques semaines, mais je pense que vous serez tous curieux de savoir au moins les quelques traits essentiels tirés par ses expériences sur ses patients atteints de fractures des os dont la médecine conventionnelle à coup de vis et de broches était incapable de guérir, voire sur le point d’amputer car complètement impuissant.

Je vais écrire une série d’article dont celui ci présente l’introduction. Dans le prochain article, je vais parler du cas de Jim un patient et cas désespéré pour la médecine conventionnelle.

=> AC : La baguette en argent (The Body Electric) N° 2


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Documentation, Témoignages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.