AC : Nez bouché et argent colloïdal suite

Dans l’article Question sur l’utilisation de l’argent colloïdal avec un nébuliseur « Aerosol Sonique Atomisor » un lecteur me demandait quelle était dont cette armée fatale qui me permettait de déboucher le nez et ma réponse fut Argent Colloïdal. Il est vrai que nous autres humains occidentaux sont de plus en plus habitués à tout, toute de suite. Il me faut l’écran plat (je ne sais quelle dimension) de suite et la société X nous offre un achat immédiat avec un échelonnement des paiements sur 10 fois et dans 24 heures, on nous le livre. Eh bien, dans le domaine de la médecine, c’est exactement pareil, nous avons pour la plupart perdu l’habitude de tomber malade, de rester bien au chaud pendant 4 jours sous la couverture à transpirer (je parle de ma propre expérience et je n’incite personne à faire de même) et laisser la nature faire le reste avec certainement un coup de main du médecin. Il nous faut le remède qui nous guérisse dans l’heure sinon, on remet en cause son efficacité.

Bref, pour revenir au sujet du nez bouché, il m’est arrivé il y a deux jours, le même phénomène rapporté par le lecteur (voir l’article cité ci-dessus) à savoir. Sorti de la piscine (mardi) je me couche et dors normalement et mercredi matin au lever, ma narine gauche bouchée. Je me dis, pas de problème j’ai mon argent colloïdal et en un rien de temps je vais régler cette affaire. Je prends une dose et je le vaporise dans le nez, je pars au travail avec deux doses d’argent colloïdal et le spray pour le nez. Pendant la journée je mets de l’argent dans le nez et je bois mes deux doses et le soir, rien à faire, cette narine gauche reste sèche et me gène dans la respiration. Le soir, je continue à boire deux doses. Je  fais une séance d’une durée de 20 minutes de nébulisation dans les narines avec l’appareil Aerosol Atomisor Sonique (je me dis je l’ai acheté et après tout, pourquoi pas essayer), et je me couche.

Ce matin jeudi, je sens que ça va mieux, de nouveau je bois deux doses avant de partir au travail et dans la journée deux autres doses. Ce soir, ma narine gauche a retrouvé toute sa capacité de respiration habituelle. Pour moi, une dose égale à peu près à un fond de verre normal, je ne mesure pas précisément à ml près.

Voilà donc une expérience de narine bouchée pour quelqu’un comme moi qui ne présente pas d’autres complications qu’un simple rhume sorti de la piscine.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Témoignages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.