AC : Efficacité des ions d'argent (Ag+) dans la guérison des plaies et cicatrisations

Cet article fait l’objet de l’efficacité époustouflante des ions d’argent (Ag+) dans la guérison des plaies. En effet, ce ne sont pas des hallucinations ni du charlatanisme mais des études scientifiques et médicales très sérieuses dans des hôpitaux. Ces hôpitaux ne sont pas à l’autre bout de la planète dans un coin paumé, mais bien en France. Alors de quoi s’agit-il?

Le pansement Acticoat (marque Déposée par Smith & Nephew) avec sa structure unique de nanocristaux d’argent SilcrystTM,  forme une barrière antimicrobienne, qui détruit les bactéries aussi bien à l’intérieur du pansement qu’au cœur du lit de la plaie. Pour plus de détails, visitez leur site ici. Alors pourquoi je vous parle de ce pansement?

Dans le livre Plaies et cicatrisations (Broché) de Luc Teot (Auteur), Sylvie Meaume (Auteur), Olivier Dereure (Auteur), les auteurs nous parlent de l’efficacité des ions d’argent et notamment des pansements Acticoat (cliquez ici pour télécharger une application médicale en milieu hospitalier) à la page 297 (consultable ici même).

Je cite

Pour être efficaces, les ions d’argent doivent être présents dans le lit de plaie en quantité suffisante. Les ions d’argent doivent être présents à des concentration supérieures à la concentration minimale inhibitrice vis à vis des bactéries pathogènes ou, mieux, supérieures à la concentration minimale bactéricide …

Le pansement Acticoat apporte rapidement (en trente minutes) une concentration en ions d’argent de 70 à 100 ppm, de manière continue et pendant 72 heures, ce qui met au contact du lit de plaie une solution bactéricide …

Les ions d’argent diminuent l’activité des métalloprotéases (elles peuvent dégrader tous les composants de la matrice extracellulaire et donc du derme) d’environ 90%, probablement par le biais de la diminution du zinc et augmentent le calcium (élément pro-éphitélialisation qui marque la fin de la cicatrisation) …

Enfin, Acticoat a la même capacité que le nitrate d’argent à 0,5% à réduire et à contrôler l’hyperbourgeonnement sans la cytotoxicité du nitrate, caustique à cette concentration. De courtes séries de patient et l’expérience clinique américaine et anglo-saxonne en centres de Brûlés et en soins de plaies chroniques sont en faveur de cette efficacité.

Fin de citation

Les auteurs parlent également de deux autres pansements à base d’argent dont le pansement Urgotul S-Ag (contenant un composé d’argent) pour le traitement du deuxième degré de brûlure et Aquacel Ag, unique pansement hydrofibre, qui est l’association de carboxyméthylcellulose tissée et des ions d’argent, efficace dans la destruction des bactéries anaérobies et aérobies (y compris les germes multirésistants), des levures et des champignons.

Les auteurs parlent d’efficacité de l’argent dans le cas de grands brûlés.

Je cite

… Beaucoup d’auteurs se déclarent en revanche favorables à l’utilisation de l’argent pur, sans adjonction de sulfadiazine, délivré en quantité suffisante dans les plaies à risque d’infection ou infectées.

 

Des preuves d’efficacité ont été apportées par plusieurs auteurs pour l’argent sous forme nanocristalline dans la prise en charge de plaies infectées et dans la prévention d’apparition d’une infection sur des localisations à risques, en particulier lors de la pause du derme artificiel en chirurgie reconstructrice.

 

Les récentes études portant sur l’argent nanocristallin dans les brûlures profondes montrent des résultats convaincants sur la maitrise du risque infectieux.

Fin de citation

Bon voilà, je comprends un peu mieux maintenant pour quelles raisons l’argent ionique est très efficace dans la cicatrisation des entailles sur le bas du tibia de ma femme. En fait, pour le derme, à priori et très certainement, les ions Ag+ ont une efficacité déconcertante.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Traitements, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.