AC : Les ions Ag+ dans le corps humain suite à une prise d’argent ionique ou colloïdal suite (2)

Dans l’article ci-contre De l’argent ionique dans le corps humain suite à une prise d’argent ionique ou colloïdal, je vous avais donné une explication issue du site http://www.silver-colloids.com sur le devenir des ions d’argent dans le corps humain. Or il faut rappeler que ce site promeut les produits à base d’argent colloïdal et non ionique, un exemple serait le produit MesoSilver® commercialisé sur le site http://www.purestcolloids.com/mesosilver.htm. Dans le livre de Frank Goldman, il y a beaucuop de témoignages de personnes qui se sont soignées avec ce produit.

Dans cet article, je vais vous citer un autre site sur lequel, une autre explication est donnée. Celle ci ne diffère pas fondamentalement avec celle apportée dans l’article précédent, mais propose plutôt un contournement. L’idée générale est de dire, puisque les ions d’argents peuvent réagir avec les ions chlorures dans le corps alors il faut les protéger pendant le transport dans le corps et les libérer au moment opportun. C’est en résumé pourquoi cette société fabrique un produit à base de complexe d’argents ioniques appelé Silver 100™.

Selon leur publicité, Silver 100 ™ serait unique par rapport à tout produit argent colloïdal. Le système de molécule Opti-Silver™ contient deux ions d’argent mariées à un citrate. Ces ions d’argent  ne sont pas des « particules » du tout et sont en fait les plus petites unités d’argent qui peuvent exister. Parce que la molécule Opti-Silver™ est soluble dans l’eau, aucun regroupement a lieu, comme pour les atomes d’argent  qui eux forment des particules d’argent en suspension qu’on appelle des colloïdes d’argent. Le terme «colloïdal» signifie simplement que ce n’est pas soluble dans l’eau, ce qui ne donne pas du tout de bons résultats puisque le sang est composé en majorité d’eau. Du fait que l’argent colloïdal ne soit pas soluble dans l’eau, il provoque des grappes d’argent que nous appelons des «particules».

Bien que les revendications sont souvent faites par les fabricants d’argent sur la taille des particules colloïdales qu’ils produisent avec des photos à l’appui. Les expériences sont souvent faites dans les laboratoires qui ne sont pas indépendants. Selon cette société, les ions d’argent sont meilleurs que les colloïdes, le contraire de ce que les autres disaient.

D’après eux, Silver 100™ avec Opti-Silver™ est conçu pour apporter efficacement les ions d’argent individuellement dans le sang. Les deux ions d’argent combinés à la molécule citrate permettent le transport, et ensuite une fois dans le corps humain, les ions d’argent sont relâchés. La structure moléculaire est tellement stable permettant une supériorité de la technologie Opti-Silver™ par rapport aux autres produits à base d’argent.

Silver 100™ peut être utilisé de la même manière que l’argent colloïdal. Silver 100™ est conçu pour protéger les ions d’argent les transportant aux zones nécessitant la libération des ions pour une plus grande efficacité. Les ingrédients dans Silver 100™ sont tous des constituants communs de notre alimentation. Il ne contient que l’argent, le citrate, le potassium et l’eau pure. Les ingrédients sont tous mis en solution dans l’eau. Le procédé de l’électrolyse n’est pas utilisé dans lors de la fabrication. Silver 100™ est pratiquement transparent, avec une teinte très légèrement argentée, qui est la couleur que vous obtenez avec une concentration de 100 ppm d’argent qui n’a pas subi d’oxydation.

La méthode de production de 100 Silver™ se prête totalement aux normes de qualité pharmaceutique, permettant au produit d’être entièrement compatible de lot en lot, de bouteille en bouteille.

Bref en somme, chacun prêche pour sa paroisse. D’après mes recherches, il me reste encore deux autres articles à écrire sur le devenir des ions Ag+ dans le corps humain.

=> AC : Les ions Ag+ dans le corps humain suite à une prise d’argent ionique ou colloïdal suite (3)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Fabrication, Questions, Risques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.