AC : Mesure de la conductivité de l'eau pour l'argent colloïdal

Bon, dans cet article, je vais aborder comment peut-on mesurer la conductivité de l’eau que l’on utilise pour fabriquer l’argent colloïdal? Et puis surtout à quoi sert la mesure de la conductivité d’eau?

Pour rappel, l’eau extra pure sera quand même conductrice (laisse passer le courant) à cause de l’autoprotolyse de l’eau, voir message Avec quoi peuvent se combiner les ions d’argent (Ag+) dans une solution d’argent colloïdal. Sauf si vous êtes en laboratoire dans des conditions extrêmement stérilisées et sous vide pour éviter le contact de l’air avec l’eau que vous manipulez.

Cependant, le nombre d’ions conducteurs, de métaux ou de sels déterminera la conductivité de l’eau, plus une eau est exempte de ces éléments, mieux c’est pour nous. Car moins les (Ag+) produit par l’électrolyse iront se combiner avec ces derniers.

Le principe de base est simple, introduire une sonde dans l’eau, cette dernière contient deux plaques conductrices. La distance entre ces deux plaques est connue, leur surface de contact avec l’eau également. Ensuite, on applique une différence de potentiel (voltage) et on mesure l’intensité du courant qui circule.

La loi d’ohm nous dit que la différence de potentiel (U) est proportionnelle à l’intensité du courant (I) multipliée par la résistance rencontrée (R)

U=RI

la conductivité (G) est inversement proportionel à la résistivité (R)

G=1/R

Donc la conductivité (G) est proportionnelle à l’intensité du courant (I) divisée par la différence de potentielle (U) que nous venons d’appliquer.

G=I/U

Pour éviter l’ionisation des plaques métalliques de la sonde, il faut appliquer une différence de potentielle avec un signal alternatif. L’ionisation d’une plaque métallique est semblable à celle qui se produit avec les électrodes d’argent lors de l’électrolyse. Des ions (Ag+) sont liberés, voir l’article  Comment l’électrolyse produit des particules d’argent dans la fabrication de l’argent colloïdal. La conductivité augmente également avec la concentration d’ions, de métaux ou de sels. La concentration se mesure en ppm.

Quels sont maintenant les effets de la température sur la conductivité de l’eau? En augmentant la température, on augmente les déplacements des ions dans l’eau.

Comment représente-t-on la conductivité alors? Elle est représentée en micro Siemens dans le cas de faible conductivité. Pour aller plus loin lire Conductivité électrique .

Alors pourquoi tous ces détails? Eh bien, parce que je viens de m’acheter un « conductimètre » pour mesurer la pureté de l’eau distillée que j’utilise. Ce testeur est celui de Hanna instruments dont la référence est PWT (Pure Water Test) HI 98308, cet appareil permet de mesurer la conductivité de l’eau, plus elle est faible, plus elle est pure. Avec cet appareil, j’ai également acheté une solution d’étalonnage.

Dans un prochain article, je vais vous donner les mesures que j’ai obtenues de l’eau distillée que j’achète en pharmacie.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Fabrication. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.