AC : Liste des courses pour la méthode de fabrication LVDC d'argent colloïdal

Pour une explication de la méthode LVDC, voir le message précédent, ici j’aborde tout ce dont vous aurez besoin pour démarrer votre propre fabrication d’argent colloïdal en se basant sur la méthode LVDC. Sur internet, certains fabricants vont vanter le mérite de l’autre méthode HVAC dont j’ai déjà parlée, voire des méthodes basées sur cette dernière. Dans le livre de Frank Goldman, comme j’ai déjà évoqué dans mon précédent message, il ne donne pas d’importance à la méthode. J’aborderai dans un prochain message, les différents produits commerciaux qui ont retenu son attention et dont les nombreux témoignages rapportés se basent dessus. Ici, je donne une liste de courses pour fabriquer donc de l’argent colloïdal avec la méthode LVDC, il faut savoir qu’avec cette méthode, la concentration en ppm des colloïdes d’argent ne dépassera guère 20 ppm sans que l’efficacité de la solution en prenne un coup, sachant qu’une solution entre 5 et 10 ppm est largement satisfaisante. Donc il vous faudra :

  • Des pièces d’argent ou des électrodes d’argent voir message : Où trouver des pièces d’argent ou des électrodes d’argent pures pour l’argent colloïdal, compter de 50 à 100 euros max.
  • 4 piles (9 volts) que vous monterez en série comme expliquer sur le site ici, j’en ai achetées des rechargeables chez Castorama pour à peu près 70 euros. J’ai déjà essayé avec un voltage moins que 36 volts (9 fois 4), dans ce cas ci, la durée pour atteindre 10 ppm s’allonge.
  • Du fil électrique et des pinces crocodiles pour agripper les pièces et les polarités des piles, les pinces crocodiles, je les ai achetées sur Ebay et les fils électriques viennent de la récupération. Je change à chaque étape les polarités, de manière à ce que l’électrode anode devienne le coup d’après l’électrode cathode. Ce procédé permet de changer le sens de circulation des ions ou des particules d’argent à chaque étape de nettoyage.
  • De l’eau distillée que j’achète en pharmacie (1 lite coûte 3 euros et quelques), il faut bien s’entendre avec son pharmacien, on parle ici de l’eau distillée et non pas de l’eau stérile. Je me suis déjà renseigné sans succès si l’eau distillée achetée en pharmacie était issue d’une seconde distillation, je n’ai pas eu de réponse, mais il ne faut pas rêver, je ne crois guère, il me semble avoir trouver des sites sur Internet qui proposent de l’eau distillée de haute qualité.
  • Un bocal ou pot en verre, pour les pièces d’argent dont je vous ai déjà parlées, j’utilise un pot en verre de Confiture Bonne Maman de presque 300 ml. Pour les électrodes, j’utilise un gros pot de Nutella de presqu’un litre.
  • Un chronomètre, ou plutôt un décompteur de temps, par exemple, au début, je mets le décompteur sur une heure et lorsque l’alarme se déclenche, je retire les pièces pour les nettoyer et les rebranche et ainsi de suite. Je fournirai un tableau dans un prochain message de la durée écoulée entre chaque étape de nettoyage des pièces d’argent.
  • Un chiffon pour nettoyer les pièces d’argent ou les électrodes, j’utilise un mouchoir de poche en tissus ou du Sopalin.
  • Un mélangeur ou touilleur en verre pour mélanger la solution entre chaque étape de nettoyage des pièces ou électrodes. J’ai réussi à obtenir un lot de 5 touilleurs en verre sur Ebay pour 2 euros (des produits artisanaux très bien de Corrèze)
  • Des bouteilles en verre teinté pour garder votre solution dans un endroit sombre et à la température ambiante, j’ai déjà évoqué dans un message précédent, qu’en pharmacie, vous pouvez vous procurer de toutes les tailles (1 litre, 500 ml, 250 ml etc.)
  • Du temps et de la patience, pas de précipitation, à chaque fois que j’ai voulu aller vite, je suis tombé dans le panneau, celui de voir de l’argent précipité dans l’eau et d’obtenir une solution trop jaunâtre au bout du compte. Un autre test très simple à faire, lorsque vous avez terminé de fabriquer votre solution, regardez la à la lumière si elle est transparente et laissez la au repos pendant une nuit dans le noir, si le lendemain matin, elle est restée transparente, c’est signe que vous avez réussi votre coup. Vous versez votre solution dans une bouteille en verre teinté et puis passez quand même un doigt sur le fond du pot et regardez votre doigt s’il est un peu noir, le noirceur démontre que certains ions à cause de l’effet de la pesanteur sont tombés au fond de la solution, par contre, si votre doigt ne présente pas de noirceur apparent, alors vous pouvez être fier de vous. Puis, le pot en verre, je le lave à l’eau et le laisser sécher en le retournant.

Bon, voilà, j’espère que j’ai été clair 🙂


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Fabrication, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.