AC : La concentration des colloïdes dans l'argent colloïdal

Je vais m’aider du livre de Frank Goldman pour éclairer votre lanterne et en même temps rafraîchir la mienne sur la notion de ppm (parties par million).

Je cite

La quantité réelle d’argent dans une solution colloïdale se mesure en milligrammes par litre. Dans la pratique, on utilise le plus souvent une mesure équivalente : Les parties par million (ppm), ceci désigne le nombre de parties d’argent (en poids) pour chaque million de parties d’eau. Par exemple, 10 parties par million signifie 10 parties d’argent pour un million de parties d’eau (noté 10 ppm), et équivaut à 10 mg/l.

D’après l’expérience des utilisateurs et des fabricants, et d’après les tests effectués en laboratoire, il semble qu’aucune affection ne nécessite de concentrations supérieurs à 30 ppm. La plupart des solution commerciales ont une concentration de 5 ppm, 10 ou 20 ppm.

Fin de citation

Comme je l’ai déjà évoqué lors d’un message antérieur, plus les particules sont petites, plus la solution est efficace, pour une quantité d’argent équivalente.

Je cite

Ingérer, par exemple un morceau d’argent métallique d’un milligramme n’aurait pas beaucoup d’effet. Par contre, si ce milligramme était divisé en un million de particules d’argent, il serait beaucoup plus efficace parce que chaque particule (ou ion) d’argent s’attaque à un micro-organisme pathogène. Donc, à concentration égale, ce produit est un million de fois plus efficace que le précédent.

Fin de citation

Donc, il n’est pas nécessaire d’avoir de fortes concentrations, il suffit que les particules soient la plus petite. Il m’arrive parfois de m’arrêter à 5 ppm, voire parfois à 8 ppm, bien que généralement j’essaie d’atteindre 10. De toutes les façons avec la méthode de fabrication que j’utilise (les méthodes de fabrication feront l’objet d’un autre message) je peux atteindre 20 ppm mais il faudra plus de temps et plus d’attention, et tout cela pour éviter que les particules n’aient pas tendance à s’agglomérer, et finalement à précipiter.

Je cite

La solution au delà de 50 ppm nécessiterait un stabilisant qui en réduirait l’efficacité.

Fin de citation

Voilà, vous en savez autant que moi sur la concentration des colloïdes mesurée en ppm.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Argent Colloïdal, Fabrication, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.