AC : Principe de base de l'argent colloïdal

La méthode de production de l’argent colloïdal la plus efficace et la plus sûre est la méthode électrique. Le principe est simple, des électrodes en argent sont placées dans un récipient contenant de l’eau distillée et un courant continu est envoyé dans l’eau à travers ces électrodes.
L’électrolyse de l’eau pure avec des électrodes en argent (pur) arrache des ions d’argent à l’électrode positive et les mettent en solution. Étant porteurs d’une charge positive, ils sont attirés par la cathode (électrode négative). Ils se déplacent lentement du fait de la résistance de l’eau (et puisque l’eau étant pure est exempte de minéraux, donc pas du tout conductrice au départ de l’électrolyse) et dans l’idéal peu d’entre eux atteignent la cathode. Quand cela se produit, les ions sont neutralisés au contact de cette charge négative et repassent à l’état métallique; de l’argent se dépose alors sur la cathode qui doit être nettoyée régulièrement.

Dans mes expériences, j’ai constaté que si je laisse trop d’ions atteindre la cathode, cette dernière s’encrasse et lorsqu’on retire l’électrode pour nettoyer, des morceaux d’argents noirs se détachent et flotte dans l’eau, dans ce cas ci, il vaut mieux vider le bocal en verre, sinon ces morceaux d’argent qui flottent en surface se déposent au fond sous l’effet de la pesanteur et vous pouvez être quasiment sûrs que votre solution ne sera pas stable (les ions vont interagir avec ces dépôts et vont former des grosses particules) et la solution va virer au jaune au bout de quelques heures. De manière générale, une fois que j’ai terminé de fabriquer la solution, je la laisse dans le bocal en verre au repos dans un endroit sans lumière pendant toute une nuit et le lendemain matin, en regardant la solution, si elle a gardé sa transparence, c’est signe que c’est réussi.

Au début de l’électrolyse, comme l’eau est pure, les ions mettent un certain temps pour atteindre la cathode et y s’agglutiner, c’est au bout d’une concentration de 5 ppm qu’il faut commencer à surveiller (soit en diminuant le voltage ou alors la durée de l’électrolyse avant nettoyage) l’effet d’emballement, comme il y a de plus en plus d’ions présents dans la solution, alors la conductivité de la solution (le fait de laisser passer l’électricité facilement) augmente et donc il y a un risque d’interaction plus importante entre les ions.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Fabrication, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.