AC : La toxicité de la solution de l'argent colloïdal

Pour ceux qui n’auront pas lu le livre de Frank Goldman par manque de temps ou d’envie. Je cite quelques passages tirés de son livre du chapitre « Toxicité et effets secondaires ». Ses citations sont en italiques entourées de guillemets.

« Il faut noter que jusqu’ici aucune étude clinique à long terme n’a été effectuée en ce qui concerne la sûreté ou l’efficacité de l’argent colloïdal, mais il faut bien souligner que jamais le moindre cas de toxicité n’a été rapporté en ce qui concerne l’argent électro-colloïdal pur (c’est-à-dire ne contenant ni sels d’argent, ni additifs ou stabilisants d’aucune sorte). »

Je parlerai pour ceux qui ne vont pas lire le bouquin de comment s’assurer de la pureté de l’argent colloïdal lorsqu’on le fabrique soi-même dans un futur proche.

« Toutes les études et données toxicologiques utilisées par les organismes officiels se rapportent à des sels ou des composés d’argent. On ne peut pas extrapoler ces données à l’argent électro-colloïdal de haute qualité tel qu’on en trouve aujourd’hui, car il n’a aucun rapport avec ces produits. »

Cependant, Frank Goldman parle de quelques effets secondaires dans son livre.

« L’argyrie est l’effet secondaire le plus souvent cité dans la littérature médicale à propos de l’argent. Elle résulte d’une ingestion massive et prolongée d’argent métallique, d’oxyde d’argent ou de sels d’argent (nitrates, sulfates) et se caractérise par une décoloration permanente de la peau. Celle-ci prend une teinte gris-bleu due à l’oxydation de particules d’argent déposées sous la peau, en particulier après exposition de la peau au soleil. L’argyrie n’est pas douloureuse et n’a pas d’autres conséquences que ce désagrément esthétique. »

Bon, pour y arriver, il faut que la solution soit de mauvaise qualité et qu’on en boive des litres pendant des années, dans un prochain message, je parlerai de la posologie recommandée dans le livre (pour ceux qui n’auront pas lu le livre).

« Aucun cas d’argyrie n’a jamais été rapporté en ce qui concerne l’argent éléctro-colloïdal isolé et pur. »

Le second effet est une réaction de détoxication, « cette réaction est celle du système immunitaire face à la libération de toxines chimiques produites par les parois cellulaires des bactéries qui meurent sous l’effet d’un traitement efficace. Elle se caractérise par divers symptômes : nausée, diarrhée, mal de gorge, mal de tête, etc. L’intensité de cette réaction est fonction des dosages utilisés. Elle diminue à mesure que le traitement progresse. »

Or toujours, il rajoute

« Les réactions de détoxication se produisent rarement chez les utilisateurs d’argent électro-colloïdal pur pris par voie orale. »

« Effet sur la flore intestinale

Si les particules d’argent sont suffisamment petites (moins de 15 nanomètres), l’argent colloïdal passe dans la circulation par l’intermédiaire des parois stomacales et n’atteint pas les intestins. Si la solution est conservée dans la bouche pendant une ou deux minutes, il se produit une absorption sublinguale et l’argent colloïdal passe directement dans la circulation, là encore avant d’avoir pu atteindre les intestins. En outre, il apparaît que l’argent colloïdal ne peut agir sur des bactéries présentes dans un gel ou une matrice solide, comme c’est le cas dans les intestins. Ainsi, à moins d’être administré en lavement (ou intégré avec une grande quantité d’eau), il semble donc improbable que l’argent colloïdal puisse atteindre et donc perturber la flore intestinale. Il semble même, si l’on croit le biologiste David Beebe[1], que l’argent colloïdal n’a tout bonnement aucun effet sur les ‘bonnes » bactéries de la flore intestinale. »

Voilà en résumé les trois effets possibles mais pas sûr du tout quand on prend de l’argent colloïdal pur fabriqué avec le procédé d’électrolyse.

[1] j’ai trouvé ce site
http://www.engr.wisc.edu/bme/faculty/beebe_david.html


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Fabrication, Risques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.